18.04.2019, 11:58

Sierre: les comptes 2018 affichent un déficit cinq fois moins important que prévu

chargement
Les comptes 2018 de la Ville de Sierre sont meilleurs que prévu. Ils bouclent sur un déficit de 984 000 francs, alors que le budget prévoyait un déficit de 5,5 millions.

Finances communales Les comptes 2018 de la Ville de Sierre affichent un déficit de moins d’un million de francs, alors que le budget en prévoyait 5,5 millions. Le règlement d’un litige avec Alpiq ainsi que des revenus fiscaux plus importants qu’escompté expliquent ces résultats.

«Sur le plan comptable, nous pouvons dire que 2018 fut une bonne année.» C’est avec le sourire que Pierre Berthod, président de la Ville de Sierre, a ouvert jeudi matin la présentation des comptes 2018 de la municipalité. Ceux-ci se bouclent sur un déficit de 984 000 francs, alors que le budget en prévoyait 5,5 millions. Un résultat qui se fait directement ressentir sur la marge d’autofinancement de la commune, qui se monte fin 2018 à 13,5 millions de francs. «Cette marge est la plus élevée des cinq derniers exercices», commente Pierre Berthod

Les recettes fiscales des personnes physiques progressent

Plusieurs facteurs expliquent ces chiffres. Il y a tout d’abord les bons résultats des participations de la Ville dans les aménagements de production électrique. En 2018, ceux-ci ont rapporté quelque 3,2 millions de francs de recettes à la collectivité sierroise, alors que le budget prévoyait une perte nette de 300 000 francs. «Cette différence s’explique par le règlement d’un litige avec Alpiq. Cet événement ponctuel a rapporté 3,5 millions de francs à la Ville l’automne dernier», indique Pierre Berthod. A cela s’ajoute une hausse des prix de l’énergie. «Après l’effondrement du marché de l’électricité entre 2012 et 2013, nous espérons retrouver des prix qui correspondent à la réalité des coûts engendrés par les aménagements de production.»

A lire aussi: Le budget de la Ville de Sierre s’améliore, mais reste dans le rouge

La progression continue des recettes d’impôts depuis 2015 pèse également dans la balance. Celles-ci se sont élevées à 53 millions de francs l’an dernier. «Les revenus des personnes physiques ont été supérieurs de 1 million de francs à ceux escompté.» A cela s’ajoutent des droits de mutation de 800 000 francs supplémentaires perçus en 2018, dans le cadre d’une importante opération immobilière sur le territoire sierrois.

Moins d’investissements que prévu

Du côté des charges qui n’étaient pas prévues au budget, la Ville de Sierre relève un montant de 470 000 francs dont elle a dû s’acquitter dans le cadre du litige qui l’opposait à la formation universitaire à distance. «Hormis cela, la plupart des dicastères ont tenu leur budget», poursuit Pierre Berthod.

Au chapitre des investissements, 19 millions de francs ont été consentis en 2018. C’est 7 millions de moins que ce qui avait été budgétisé. Parmi les principaux projets concernés, on citera le chantier du centre sportif d’Ecossia, celui de l’école de Granges ou encore différents aménagements routiers réalisés en 2018. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top