02.10.2019, 12:00

Sierre et Sion disent oui à la fusion des polices municipales

chargement
La fusion des corps de police de Sierre et de Sion devrait être effective à compter du 1er janvier 2020.

Union La fusion des polices municipales de Sierre et de Sion sera effective dès le 1er janvier 2020. Après Sion mardi, le Conseil général sierrois a adopté mercredi les statuts de l’association qui regroupera les deux entités sous le nom de Police régionale des villes du Centre.

Les polices municipales de Sierre et de Sion vont unir leur destin à compter du 1er janvier 2020. Après Sion mardi, le Conseil général de Sierre a lui aussi adopté, mercredi, les statuts de l’association de communes qui vise à regrouper ces deux entités sous la bannière de la Police régionale des villes du Centre. «Je suis convaincu que les acteurs du Valais central doivent montrer leur capacité à travailler ensemble, à une échelle qui permet d’améliorer l’efficience des services», a déclaré devant le plénum Pierre Berthod, président de la ville de Sierre. 

Des propos corroborés par son homologue Philippe Varone, président de la ville de Sion, contacté plus tôt dans la journée. «Notre assemblée a conscience que cette Fusion améliorera la qualité des prestations et la sécurité des citoyens sur le territoire de Sierre et de Sion, mais également dans les communes voisines et partenaires.»

A lire aussi: Police: Sion et Sierre entament des collaborations intercommunales

Augmenter la capacité opérationnelle

Fruit d’une réflexion entamée au sein des deux corps de police il y a deux ans, cette fusion doit permettre aux municipalités de Sierre et de Sion de mutualiser leurs moyens propres, en matière de personnel, d’infrastructures, de véhicules et de matériel spécifique. Avec notamment l’objectif d’augmenter la capacité opérationnelle et la taille critique du corps, et de permettre le renforcement de la police de proximité. Par ailleurs, l’ensemble des employés des deux corps de police seront intégrés à la Police régionale des villes du Centre lors de sa constitution.

Si l’adoption de ces statuts a été acceptée à l’unanimité à Sion, le Conseil général sierrois a dû compter avec deux oppositions (ndlr: contre 44 voix pour, et une abstention). Celles-ci ont été formulées par le groupe UDC, dont une partie des membres regrette notamment la diminution des compétences des législatifs des deux villes sur l’adoption du budget et des comptes de l’association.  

Validé par les autorités communales, le projet doit maintenant recevoir l’aval du Conseil d’Etat pour être formellement acté. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Remise à neufChalais: le théâtre Kabaret est prêt à rouvrir ses portesChalais: le théâtre Kabaret est prêt à rouvrir ses portes

Dans vos assiettesLens: il fait renaître la cuisine valaisanne d’antanLens: il fait renaître la cuisine valaisanne d’antan

SpectacleLa promesse de Frédéric Recrosio: «On ira trop loin»La promesse de Frédéric Recrosio: «On ira trop loin»

traficSaxon: un blessé dans un accident sur l'A9Saxon: un blessé dans un accident sur l'A9

Débat démocratiqueProjet «demoscan»: vingt citoyens de Sion se sont penchés sur une initiative fédéraleProjet «demoscan»: vingt citoyens de Sion se sont penchés sur une initiative fédérale

Top