13.08.2019, 09:54

Réveillon à Erde: deux bagarreurs punis

chargement
Ils avaient sévi lors de la soirée du réveillon à Erde, puis à Monthey devant une station-service.

JUSTICE Ils avaient cherché la bagarre à Erde et à Monthey: la justice les a punis.

Deux jeunes Suisses ont été condamnés par la justice pour avoir déclenché une bagarre à Erde, lors de la soirée du réveillon. Ces deux jeunes domiciliés à Monthey étaient accompagnés d’un troisième jeune, un Valaisan, dont le cas a été déféré devant le Tribunal des mineurs. Dans la nuit du 31 décembre 2018 au 1er janvier 2019, ils «ont commencé, avec d’autres personnes non identifiées, à s’en prendre physiquement à des adolescents, en lançant des chaises métalliques à travers la salle», indique la justice. Les deux condamnés ont ensuite frappé deux victimes à coups de poing et de pied.

Les deux bagarreurs se sont encore manifestés en février dernier à Monthey, frappant gratuitement deux autres jeunes. Le premier, né en 2000, écope d’une peine pécuniaire de 90 jours-amendes avec sursis. Le second, né un an plus tôt et déjà condamné en 2018, écope d’une peine de prison de trois mois, avec sursis. Tous deux paieront une amende de respectivement 500 et 700 francs et des frais de justice. Ce jugement, définitif, ne fait aucun lien avec la chute, la même nuit à Erde, d’un jeune Martignerain grièvement blessé en tombant d’un talus.

A lire aussi : Les jours du jeune blessé après une chute à Conthey ne sont plus en danger


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

GourmandAnzère: le Rallye du Gô, dix ans de plaisirs gustatifsAnzère: le Rallye du Gô, dix ans de plaisirs gustatifs

EpidémieCoronavirus: des Valaisans libérés après plus de 100 heures sur un bateau de croisièreCoronavirus: des Valaisans libérés après plus de 100 heures sur un bateau de croisière

TémoignageIncendie d’Euseigne: «Grâce à cette solidarité, je me sens portée», le témoignage de Nelly, dont la vie a basculé en janvierIncendie d’Euseigne: «Grâce à cette solidarité, je me sens portée», le témoignage de Nelly, dont la vie a basculé en janvier

Lave torrentielleEn attente de reconstruire son court, le Tennis Club de Chamoson craint pour son avenirEn attente de reconstruire son court, le Tennis Club de Chamoson craint pour son avenir

GourmandiseCrans-Montana: Choc Altitude va magnifier le chocolatCrans-Montana: Choc Altitude va magnifier le chocolat

Top