24.04.2019, 18:00

Radovan Vitek fait passer ses propres intérêts avant ceux de CMA

Premium
chargement
Le 6 décembre 2018, face à la population, les représentants des communes et de CMA se livrent à une démonstration d’apaisement. Le mal était profond.

Remontées mécaniques Philippe Magistretti et Radovan Vitek auraient sciemment privilégié la société mère du groupe au détriment de CMA, lésant au passage les communes du Haut-Plateau de 2,6 millions. C’est ce qui ressort des rapports sur l’augmentation de capital de CMA en 2016 et la vente de CMA Immobilier. Le bras droit du milliardaire tchèque se défend.

«MM. Magistretti et Vitek, administrateurs de CMA et de CPI, ont violé leur devoir de fidélité vis-à-vis de CMA, dès lors qu’ils ont fait passer les intérêts de CPI avant ceux de CMA.» Les rapports commandés par les communes du Haut-Plateau sur l’augmentation de capital de 2016 de la société des remontées mécaniques de Crans-MontanaAminona (CMA) ont enfin...

À lire aussi...

CMACrans-Montana : L’augmentation de capital n’a pas suivi les règlesCrans-Montana : L’augmentation de capital n’a pas suivi les règles

TourismeAvec la fermeture du domaine skiable, le bras de fer entre CMA et Crans-Montana dégénèreAvec la fermeture du domaine skiable, le bras de fer entre CMA et Crans-Montana dégénère

Remontées mécaniquesPhilippe Magistretti: portrait d'un enfant du pays qui en a perdu les codesPhilippe Magistretti: portrait d'un enfant du pays qui en a perdu les codes

Top