14.05.2019, 09:00

Patrimoine: la Fondation du Vieux-Granges reçoit 30 000 francs pour restaurer le château de la Bâtie

chargement
C'est le mur ouest de la Bâtie qui fera l'objet des premiers travaux de restauration mandatés par la Fondation du Vieux-Granges.

Histoire Mercredi, la Fondation du Vieux-Granges s’est vu remettre un chèque de 30 000 francs par la Fondation UBS pour la culture. Ce don permettra de financer l’étude et la restauration du château de la Bâtie.

La Fondation du Vieux-Granges a le sourire. Active depuis 2013 dans la conservation et la valorisation des vestiges des quatre châteaux médiévaux de Granges, elle s’est vu remettre mercredi un chèque de 30 000 francs par la Fondation UBS pour la culture. 

Ce montant sera dédié à la restauration du château de la Bâtie. Plus petit élément des ensembles médiévaux situés sur les hauteurs du village, il est aussi le mieux préservé. C’est le premier monument à bénéficier de l’attention de la Fondation du Vieux-Granges. «Nous souhaitons non seulement réhabiliter le château, mais aussi publier des recherches à son sujet et faire découvrir son histoire méconnue en mettant le tout à la disposition du public», explique son président Daniel Nanchen

 

Au sommet de la colline, on distingue le mur ouest de la Bâtie tel qu’il apparaissait dans les années 1930. ©DR

 

110 000 francs récoltés à ce jour

Les coûts de ce projet, conçu en plusieurs étapes, s’élèvent à plus de 1,3 million de francs. Grâce à divers autres dons, la fondation peut à ce jour compter sur une enveloppe de 110 000 francs pour entreprendre les premières démarches. «Nous allons restaurer et étudier le mur ouest de la Bâtie», poursuit Daniel Nanchen. Il ajoute que deux travaux de mémoire liés au site médiéval et à la seigneurie de Granges sont en cours de réalisation. La fondation a également mandaté l’historien Fabrice Burlet, dans l’optique d’analyser plusieurs centaines de documents médiévaux en latin.

«Notre patrimoine culturel fait partie intégrante de notre histoire et de nos valeurs. Le préserver de la meilleure manière qui soit est un objectif que nous devons poursuivre sans relâche», a confié Iwan Willisch, directeur régional d’UBS Valais, présent lors de la remise du chèque. 
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top