04.12.2014, 18:06

OSCE: Sion base de dégagement pour les jets militaires

chargement
Constellium à Sierre, Cimo à Monthey, Hydro Exploitation à Sion et la base aérienne de Sion (ci-contre) assument les deux premières années de formation dans des ateliers-école.

 04.12.2014, 18:06 OSCE: Sion base de dégagement pour les jets militaires

Par David VAQUIN

Aviation La base aérienne de Sion sert d'aéroport de dégagement secondaire pour les vols militaires destinés à surveiller l'espace aérien à l'occasion de la rencontre de l'OSCE à Bâle. Pour certains observateurs, c'est le signe que l'armée risque d'être gênée par la météo lorsque Sion fermera ses portes.

Entre jeudi et vendredi, des avions de combat armés pourraient venir se poser dans la capitale. La base aérienne de Sion sert en effet de base de dégagement secondaire pour l'engagement de surveillance du sommet de l'OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe) organisé à Bâle. Un engagement perturbé par le brouillard comme le précise l'ATS.

L'argument de la météo

Certains observateurs relèvent l'ironie de la situation. Elle montrerait que l'Armée ne peut pas se passer de base au sud des Alpes car lorsque le brouillard stagne sur le plateau ou dans les Alpes bernoises, Payerne, Emmen et Meiringen sont bloqués. "L'armée a toujours écarté l'argument de la Météo dans les discussions alors qu'il semble se révéler exact dans le cas présent", relève Cyrille Fauchère, municipal sédunois en charge de l'aéroport. Il ajoute: "Nous avons toujours dit qu'un aéroport de dégagement était une bonne solution pour le maintien d'une activité miltiaire tout en réduisant les nuisances. De plus, cette option s'inscrivait parfaitement dans la résolution votée par le plénum..."

Rien d'exceptionnel

Laurent Savary, porte-parole des Forces aériennes, balaie ces discussions: "Il n'y a rien d'exceptionnel. Lors d'un engagement, il y a toujours un aéroport principal et deux bases de dégagement. Sion est actuellement désignée comme base de dégagement secondaire. C'est une situation tout à fait normale." Et lorsque le site de Sion sera fermé, où iront les avions de combat si le brouillard cause des perturbations? "Aujourd’hui déjà, en cas d’urgence uniquement, nous pouvons compter sur les aéroports civils de Zürich et Genève. De plus, Sion ne va pas fermer ses portes demain", relève Laurent Savary. Problème, selon nos informations, les aéroports de Zürich et Genève ne souhaitent pas accueillir des avions militaires surtout pas des jets armés car cela impliquerait de sécuriser et donc de bloquer de grandes parties des aéroports et d'immobiliser le trafic aérien.

Retour en urgence de Norvège

Plus grave pour finir, selon nos informations, cet engagement comme base de dégagement ne figurait pas du tout dans le planning de la base aérienne. Base aérienne dont les employés sont actuellement en formation en Norvège. Plusieurs d'entre eux ont dû rentrer d'urgence pour être prêt à accueillir d'éventuels jets mobilisés pour la surveillance de l'espace aérien bâlois.

 


Top