30.12.2011, 00:01

Les riverains n'en peuvent plus du Feu au Lac

Abonnés
chargement
1/4  

 30.12.2011, 00:01 Les riverains n'en peuvent plus du Feu au Lac

Par BERTRAND CRITTIN

SIERRE Des voisins du site de Géronde montent aux barricades.

"Cette année a été la pire de toutes. Le lendemain de la fête, j'étais écoeurée et démoralisée!" Michèle Rion n'habite pas très loin du lac de Géronde, à Sierre. Elle, comme une vingtaine de riverains, n'en peuvent plus: le Feu au Lac apporte son lot de nuisances et de déprédations à l'Environnement du site et au...

"Cette année a été la pire de toutes. Le lendemain de la fête, j'étais écoeurée et démoralisée!" Michèle Rion n'habite pas très loin du lac de Géronde, à Sierre. Elle, comme une vingtaine de riverains, n'en peuvent plus: le Feu au Lac apporte son lot de nuisances et de déprédations à l'Environnement du site et au voisinage.

La décision du Conseil communal de Sierre de renoncer à cet événement a été accueillie à bras ouverts. "Nous la soutenons à 100%. J'ai rencontré le président François Genoud pour lui en faire part. Il m'a avoué que j'étais la première citoyenne à abonder dans le sens de l'Exécutif" , souligne Michèle Rion.

Il est vrai que les réactions, négatives majoritairement, se sont multipliées. Le Conseil général, le 14 décembre dernier, a voté pour le maintien de la manifestation par 43 oui, 3 non et 7 abstentions. Un revirement qui a fait sortir du bois les riverains, remontés. "Combien de conseillers généraux ont arpenté le site de Géronde après le Feu au Lac? Qu'ils se baladent autour du lac les jours et les semaines qui suivent. On trouve encore des déchets aujourd'hui" , affirment les trois citoyens que nous avons rencontrés.

Insalubrité

Au-delà des problèmes de sécurité et de violence que la commune a mis en avant pour étayer sa décision, les riverains relèvent les conséquences de la fête en termes d'hygiène et d'insalubrité pour le site de Géronde. En 2011, 7 tonnes de déchets ont été amassés par les services de la voirie communale. Ceux-ci garnissent le lac lui-même, ses alentours, les routes d'accès, les vignes et les chemins environnants, quand ce n'est pas les jardins des maisons privées. "Depuis la colline de Planzette, le jour d'après, j'avais l'impression qu'il avait neigé sur les rives du lac. Assiettes, gobelets et papiers recouvraient Géronde" , raconte l'un des voisins. Ceux-ci dénoncent également les visiteurs qui font leurs besoins un peu partout, sauf aux toilettes prévues à cet effet, ainsi que les débris de verre qui jonchent les pelouses de Géronde. Un danger pour les enfants et les baigneurs en général. "Géronde ne peut plus accueillir le Feu au Lac, qui a pris une ampleur démesurée. Il n'a pas les capacités pour supporter un tel afflux de personnes", soutient un riverain. Ce groupe de citoyens ne dit pas agir pa r intérêts personnels, mais en tant que "défenseurs d'un site privilégié" .

Pour eux, le lac de Géronde doit redevenir un lieu de détente, pour les baigneurs et les promeneurs avant tout.

"Un site protégé, et reconnu pour sa douceur de vivre" , renchérit Michèle Rion. La préparation des festivités une semaine avant le 31 juillet et la remise en état du site durant trois semaines privent les baigneurs d'une partie de la saison estivale.

Déménagement au lac de la Brèche?

Dans l'absolu, ils ne s'opposent pas au Feu au Lac ou à toute autre manifestation qui se déroule à Géronde.

Pour autant qu'elle se déroulent dans un cadre restreint et respectant l'environnement. "L'aspect commercial a pris trop d'importance au Feu au Lac. La commune ne doit pas mettre autant d'argent (ndlr.: 40 000 francs en 2011, 135 000 francs supplémentaires pour garantir la fête) pour cet événement d'un soir, qui ne lui rapporte rien. C'est devenu une charge. Autant verser cette subvention pour le réaménagement des rives du lac" , explique un voisin.

Et les riverains d'avancer une proposition pour l'avenir: le déplacement du Feu au Lac aux abords du... lac de la Brèche.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top