16.10.2019, 05:30

Les mésaventures d’un couple valaisan en Russie

Premium
chargement
Pierre-Alain Aymon reconnaît avoir commis une erreur en ne faisant pas apparaître son troisième prénom et le deuxième prénom de sa femme sur la demande de visa.

Rocambolesque Nicole et Pierre-Alain Aymon ont été expulsés manu militari et séance tenante de l’aéroport de Saint-Pétersbourg samedi dernier. Motif: il manquait leur deuxième et troisième prénoms respectifs sur leurs visas électroniques, qui, du coup, ne correspondaient pas à leur passeport. L’ambassade de Russie à Berne déplore la méthode.

«Entre le terroriste et le bandit de grand chemin.» C’est ainsi que Pierre-Alain Aymon a eu la désagréable sensation d’être traité samedi dernier par les douanes russes. Avec sa femme Nicole, il était parti pour faire visiter Saint-Pétersbourg à un groupe de six personnes. Un voyage de quelques jours qui avait demandé plusieurs mois d’organisation.

Inconditionnel du pays des tsars, pratiquant la langue de Tolstoï depuis douze ans, le Saviésan s’était déjà rendu à trois reprises dans la capitale...

À lire aussi...

Brass bandsFrédéric Théodoloz conduit ses 13 étoiles à la force du cœurFrédéric Théodoloz conduit ses 13 étoiles à la force du cœur

InnovantCes sociétés made in Valais qui innoventCes sociétés made in Valais qui innovent

ManifestationsLa prochaine entrée dans le temps de l’avent sonne l’heure des premiers marchés de Noël en ValaisLa prochaine entrée dans le temps de l’avent sonne l’heure des premiers marchés de Noël en Valais

TourismeLa capacité hôtelière de Sierre va doublerLa capacité hôtelière de Sierre va doubler

TourismeMégacomplexe ou tourisme doux, Aminona croit à son avenirMégacomplexe ou tourisme doux, Aminona croit à son avenir

Top