Les Encaveurs de Sion lancent le Wine Bus

chargement

Œnotourisme A Sion, dès le 5 septembre, tous les samedis de l’année, les amateurs de vin auront à disposition un bus pour les conduire d’une cave à l’autre.

 26.08.2020, 15:30
Le Wine Bus des Encaveurs de la ville de Sion fonctionnera tous les samedis dès le 5 septembre, de 11 à 18 heures. Réservations souhaitées.

Tout le monde connaît les «red buses» qui permettent à Londres, Bruxelles ou encore à Barcelone, de visiter une grande ville via une boucle ponctuée d’étapes touristiques. Les encaveurs de Sion se sont inspirés de ce concept pour balader les amateurs de vins de cave en cave.

Baptisé Wine Bus, le véhicule circulera toute la journée sans interruption tous les samedis de l’année dès le 5 septembre de 11 à 18 heures. Le principe est simple. On monte et on descend où bon nous semble. Le chauffeur nous remet un bracelet en guise de passe-partout, un détail de l’itinéraire et une carte qui donne droit, à partir de douze bouteilles achetées (un panachage est possible), à un remboursement du prix du billet.

Valoriser l’appellation Grand Cru Ville de Sion

Le Wine Bus s’arrêtera dans les maisons productrices du Grand Cru Ville de Sion, à savoir Provins, Fils de Charles Favre, Dubuis et Rudaz, les Celliers de Sion, Château Constellation, l’Orpailleur et la cave La Brunière selon un horaire défini, soit plus ou moins un bus par heure à chaque arrêt. Chaque cave proposera au minimum cinq vins, dont un Grand Cru Ville de Sion à la dégustation. Le coût de la balade se monte à 30 francs.

«En lançant ce nouveau produit, nous voulons valoriser l’appellation Grand Cru Ville de Sion et ses producteurs. Nous allons faire preuve de flexibilité afin d’adapter et de développer l’offre en fonction de la demande.» Claude Charvex, directeur des Encaveurs de Sion, croit au potentiel de cette offre. «Le risque financier est moindre et le public friand de ce type d’attractions. A terme, je pense que ce produit est appelé à être décliné à l’échelle cantonale, grâce à une synergie entre les différentes régions viticoles.» La pandémie ne sera pas un frein au projet. «Il ne faut pas baisser les bras, nous devons apprendre à vivre avec le virus et nous adapter aux nouvelles règles sanitaires.»

A lire aussi: Sion mise toujours plus sur l’œnotourisme

«Le vin est la baguette magique qui permet d’attirer les visiteurs à Sion et attiser leur curiosité», déclare le directeur de l’Office du tourisme Jean-Marc Jacquod. Pour séduire les amateurs et répondre au storytelling cher aux tendances marketing, chaque chauffeur a reçu une formation spécifique. «Il pourra ainsi raconter l’histoire de la vigne et du vin et celle de la ville au fur et à mesure de la visite», se réjouit Claude Charvex qui conseille de réserver en ligne afin que les organisateurs puissent anticiper les variations d’affluence.

En savoir plus: Toutes les infos œnotouristiques de la ville de Sion

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Prix suisse de l’œnotourismePrix suisse de l’œnotourisme: 3 projets valaisans nominésPrix suisse de l’œnotourisme: 3 projets valaisans nominés

VinsDe Sion à Berne, le Jardin des Vins s'exporteDe Sion à Berne, le Jardin des Vins s'exporte

Top