05.02.2016, 06:30

Evolène: le sculpteur de masques Hugo Beytrison ouvre les portes de son atelier

chargement
L'atelier du sculpteur ouvre ses portes aux curieux.

carnaval Voilà plus de vingt ans qu'Hugo Beytrison donne vie au Carnaval d'Evolène au travers de la création des masques. Rencontre avec l'artiste.

Cinq jours par an, durant le Carnaval d’Évolène, Hugo Beytrison consent à déplacer son atelier de sculpteur dans les sous-sols du Musée du village. "Même si pour moi, la place des masques n’est pas dans les musées" lâche l’ébéniste de formation.

Cette affirmation provient d’une conviction profonde. "Les traditions sont faites pour être modifiées et pour évoluer au rythme de la société. Si elles ne le font pas, elles meurent." C’est armé de cette certitude que le sculpteur et plusieurs de ses amis ont "relancé" le Carnaval évolènard dans les années 90, en ajoutant un coup de ciseaux plus moderne aux masques, véritables symboles des festivités. "J’ai essuyé des critiques en m’éloignant de la ligne traditionnelle mais les aspects positifs ont toujours pris le dessus. Nous avons essayé de faire mieux, d’aller plus loin."

Michael Moret directeur d’Évolène Région Tourisme, fait partie du public des conquis. "Les masques et la société évoluent ainsi parallèlement. Cette modernité et ce regard très actuel permettent une identification de chacun.»

L'atelier du sculpteur est ouvert au public vendredi, samedi, lundi et mardi de 14 heures à 17 heures en dessous du Musée d'Evolène. Entrée libre. Plus d'informations ici. Programme complet du Carnaval d'Evolèneici.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques du vendredi 5 février 2016.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

éVOLèNELa tradition est bien vivanteLa tradition est bien vivante

Top