06.08.2017, 11:09

Le Guinness Irish Festival nous a offert une édition 2017 de grande cuvée

chargement
Le groupe écossais de Mànran a beaucoup plû au public de l'Irish Festival, samedi soir à Sion.

Festival Le Guinness Irish Festival version 2017 a fini en beauté samedi soir avec Mànran et Anach Cuan. L’affluence de cette année a été bonne,  la météo très favorable et le bilan est positif.. A renouveler.

Rythmes endiablés, fluidité et émotion, tous les éléments étaient au rendez-vous samedi soir aux Îles pour les concerts de Mànran, un groupe écossais très en vue  et  d’Anach Cuan, le groupe valaisan qui monte. Un des leaders de la musique celtique helvétique a fait danser et chanter ses fans sur des airs enlevés qui ont captivé le public  jusqu’au bout de la nuit. Au terme de la soirée et de ce Festival 2017  François Praz et Bastien Molk, co-organisateurs, se sont montrés très satisfaits: "Il s'agit d'une belle édition, avec beaucoup de passion, de partage et de communion entre public et artistes."

Anach Cuan à la maison

Anach Cuan a, il faut le dire, une expérience et une maturité qui lui permettent d’emmener les spectateurs dans ses voyages musicaux  avec frénésie et fascination. Le groupe a plus de 350  concerts au compteur  et  plus d’une décennie d’existence,  Anach Cuan a foulé les scènes les plus prestigieuses du pays et d’ailleurs  comme le Montreux Jazz Festival, le Festival Voix de Fête, le Festival Terre des Hommes, le Caprices Festival ou encore l’EBU Folk Festival à Gdansk, Ses voix limpides et puissantes, ses accords envoûtants ont opéré à Sion, la magie de la musique et des décors a emporté le public vers des lieux impalpables, inoubliables. Chanter, danser sur des airs celtiques et rock-pop, de quoi enflammer cette dernière soirée du Guinness Irish Festival.

Mànran a beaucoup séduit le public sédunois

Avant la prestation de Anach Cuan ce sont les Ecossais de Mànran  qui ont fait vibrer le Domaine des Îles. Ce groupe très côté et demandé actuellement a été propulsé au premier plan après la sortie  de leur premier single, «Latha Math». Une grande présence sur scène,  leur musique, «solidement enracinée dans l’héritage écossais, intègre toutes sortes d’influences (funk, jazz et rock) et explose d’énergie». Avec des morceaux bien travaillés et cadrés, on y retrouve du rock, mâtiné de tradition et de celtic,  avec un zeste de folk, de quoi satisfaire tous les goûts et toutes les tendances sans manquer de personnalité et de vivacité.

 

>> A lire aussi: Guinness Irish Festival: quatre bonnes raisons d'y aller

>> A lire aussi: Le Guinness Irish promet une édition 2017 explosive


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PatrimoineNendaz, Hérémence et environs: le mystérieux Déserteur héros d’une bande dessinéeNendaz, Hérémence et environs: le mystérieux Déserteur héros d’une bande dessinée

La belle histoire du jourCoronavirus: quand les physios remercient par le geste les soignants de l’hôpital de SionCoronavirus: quand les physios remercient par le geste les soignants de l’hôpital de Sion

TourismeCrans-Montana: une diminution de 16% des nuitées hôtelièresCrans-Montana: une diminution de 16% des nuitées hôtelières

SérieNos artisans ont du talent: le bijoutier créateur Laurent Gillioz imagine des univers magiquesNos artisans ont du talent: le bijoutier créateur Laurent Gillioz imagine des univers magiques

Bon planNendaz: de nouvelles sculptures en bois à admirerNendaz: de nouvelles sculptures en bois à admirer

Top