27.09.2018, 08:03

Le foyer pour personnes âgées de Vétroz s’agrandit

chargement
La nouvelle structure du foyer Haut-de-Cry est inaugurée ce vendredi 28 septembre.

VIEILLESSE Le foyer Haut-de-Cry à Vétroz inaugure vendredi 28 septembre un nouveau bâtiment. L’EMS comptera la plus grande unité d’accueil temporaire du Valais pour répondre aux besoins de la région en matière de personnes âgées.

En travaux depuis 2015, le foyer Haut-de-Cry situé à Vétroz compte une nouvelle structure adjacente au bâtiment principal. Elle sera inaugurée vendredi 28 septembre en présence de la ministre de la santé Esther Waeber-Kalbermatten. Son coût est d'un peu plus de 20,5 millions de francs. Ce réaménagement s’inscrit dans un contexte où le besoin en matière d’infrastructures liées au vieillissement de la population a été formulé en Valais. Il permet l’élargissement des services à la personne âgée et le développement de nouvelles prestations.

A lire aussi: L’EMS Fondation Le Haut de Cry à Vétroz va être agrandi

Une structure adaptée et adaptable

«Avec 25 lits supplémentaires long séjour, nous pouvons à présent accueillir près de 100 pensionnaires. Nous avons aussi créé dix lits d’unité d’accueil de court séjour, la plus grande en Valais, et un foyer de jour avec une entrée indépendante», précise Michel-Eric Lamon, directeur du foyer Haut-de-Cry.

Le nouveau bâtiment favorise la prise en charge psycho-gériatrique avec des aménagements adaptés à cette catégorie de patients. Une construction intermédiaire relie les deux infrastructures et abrite un jardin thérapeutique et un hall d’entrée avec une salle de séjour. «L’idée est de prendre en compte les besoins nouveaux. Les locaux sont pensés afin d’être adaptables. Par exemple, le foyer de jour pourrait être transformé en cabinet médical ou en foyer de nuit», illustre Michel-Eric Lamon.

A lire aussi: Moins d’attente pour entrer en EMS

Soulager l’entourage

Dans la politique générale de la santé en Valais, l’objectif est le maintien à domicile. Mais face au risque d’épuisement des proches, les prestations telles que le foyer de jour, l’unité d’accueil temporaire et les soins à domicile permettent de diversifier l’aide aux personnes âgées et de soulager l’entourage.

Après l’agrandissement du home de Vétroz, un projet d’accueil centralisé est en réflexion avec le CMS de Vétroz et l’EMS de Chamoson. Il donnerait la possibilité à toute personne déposant une demande à un endroit, que ce soit au CMS ou à l’EMS, d’être accompagnée lors du processus de prise en charge. «Nous prenons note de ses besoins et en fonction de la pré-anamnèse, nous la conduisons jusque dans l’institution qui réponde à ces besoins. Nous souhaitons rester un établissement indépendant tout en générant de nouvelles collaborations», conclut Michel-Eric Lamon.

CLÉLIA PALADINI
 

A lire aussi: Le nombre d’octogénaires va exploser en Valais en 2030. Qui va s’en occuper?


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Restez chez vousCoronavirus: la Ville de Sion garde ses zones de rencontre ouvertesCoronavirus: la Ville de Sion garde ses zones de rencontre ouvertes

PréventionCoronavirus: Crans-Montana ferme toutes ses places de jeux et zones de rencontreCoronavirus: Crans-Montana ferme toutes ses places de jeux et zones de rencontre

Bon planCoronavirus: une visite guidée virtuelle des ex-voto de LongeborgneCoronavirus: une visite guidée virtuelle des ex-voto de Longeborgne

SantéSion: la policlinique de Valère a ouvert ses portesSion: la policlinique de Valère a ouvert ses portes

FusionsAyent: le litige entre le législatif et l’exécutif ne justifie pas une intervention du Conseil d’EtatAyent: le litige entre le législatif et l’exécutif ne justifie pas une intervention du Conseil d’Etat

Top