17.04.2019, 10:42

La Ville de Sion veut renforcer son attractivité économique et touristique

chargement
Parmi les avancées importantes de cette législature, la gouvernance de l'aéroport a été définie avec le canton.

Bilan à mi-législature L’exécutif de la capitale a présenté son bilan de mi-législature. Des avancées significatives ont été réalisées dans les douze chantiers prioritaires définis par la Ville mais il reste du travail.

Dix-sept petits carrés verts parsèment le bilan de la Ville de Sion à mi-législature. Ces dix-sept carrés représentent les projets menés à bien depuis l’arrivée du nouveau Conseil communal. Les réalisations touchent des domaines divers et variés. Les autorités de la capitale avaient en effet défini douze chantiers prioritaires dans leur programme de législature. Pour la problématique du «vivre ensemble», Florian Chappot, conseiller communal chargé des affaires sociales, se réjouit de l’ouverture de la nouvelle crèche nurserie des Châteaux ainsi que des travaux commencés à la Pouponnière. «L’adoption d’une politique des aînés est aussi un grand pas en avant. Nous pouvons désormais identifier les besoins de cette population», indique le membre de l’exécutif.

Des efforts ont également été consentis pour le patrimoine avec le projet flash et l’aménagement du site archéologique Sous-le-Scex sera inauguré en septembre prochain. La communication a été renforcée avec une enquête participative sur l’avenir du quartier des Ronquoz et des séances d’information pour les citoyens.

Nouveau collège, nouveau pôle musical

Dans le domaine de la culture, la nouvelle salle de concert et de congrès prévue à Cour de Gare a été mise à l’enquête et un programme de subvention à la formation a été adopté. Autre avancée significative, la localisation du nouveau collège et le projet de regroupement des écoles de musique à la Sitterie ainsi que l’agrandissement de l’école de Champsec.

«Du côté de la sécurité, la création d’une police régionale sera effective au 1er janvier 2020 et le projet Railfair a remporté un grand succès», indique le président Philippe Varone. Dans le désordre, la capitale se félicite aussi de la mise en place de la taxe au sac, du projet de réfection de la piscine de la Blancherie et d’avoir fixé la gouvernance de l’aéroport.

Encore du pain sur la planche

En plus de ces carrés verts, le bilan présente vingt-six triangles orange soit autant de dossiers en cours de réalisation. «Nous voulons renforcer l’attractivité économique et touristique de la Ville par, notamment, la création d’une marque territoriale», relève Christian Bitschnau, vice-président de la Ville.

La mobilité, l’aménagement de la ville et des quartiers, la réflexion sur les fusions ou les charges de centralité occuperont l’exécutif ces prochaines années. «Nous avons défini un programme ambitieux et nous avançons à un rythme soutenu. La réduction du Conseil communal de quinze à neuf membres s’avère très efficace et ce nouveau mode de fonctionnement nous permet d’envisager l’avenir avec confiance», annonce Philippe Varone. A noter que ce bilan, présenté mardi soir lors du Conseil général, n’a pas soulevé de question.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ArchéologieSion: l’envol de la dernière stèle de Don BoscoSion: l’envol de la dernière stèle de Don Bosco

SantéSion: le parking de l'hôpital sous toitSion: le parking de l'hôpital sous toit

Top