La Ville de Sion dénonce le bail des locaux de la compagnie Interface

chargement

Procédures La compagnie de danse Interface, ciblée par plusieurs accusations graves, n’aura plus de locaux dans la capitale l’année prochaine. L’instruction pénale, elle, est toujours en cours. L’avenir d’Interface semble très incertain.

 23.06.2021, 18:00
Premium
La compagnie Interface n'aura plus de locaux dans la capitale en 2022.

«Face au dégât d’image pour la ville, le maintien de ce bail est intolérable.» Sébastien Gattlen, conseiller communal à la tête de la culture, confirme que la municipalité a résilié le contrat au 31 décembre prochain. Propriétaires des murs, la commune «offrait» jusqu’ici le loyer annuel de 50 000 francs sous forme de subventions à la compagnie de danse Interface.

Pour rappel,...

À lire aussi...

AffaireInterface: l’Inspection des finances fera un rapportInterface: l’Inspection des finances fera un rapport

SCANDALECompagnie Interface à Sion: après les révélations du «Nouvelliste», la justice ouvre une enquêteCompagnie Interface à Sion: après les révélations du «Nouvelliste», la justice ouvre une enquête

AccusationsRévélations sur la compagnie Interface: autorités pas au courant et subventions geléesRévélations sur la compagnie Interface: autorités pas au courant et subventions gelées

AccusationsAccusations d’emprise morale et d’abus sexuels, le côté sombre de la compagnie InterfaceAccusations d’emprise morale et d’abus sexuels, le côté sombre de la compagnie Interface

Top