08.04.2019, 14:43

La police valaisanne pourrait ouvrir une enquête sur les skieurs nautiques du canal de Bramois

chargement
A 50 km/h sur des skis sur le canal de Bramois: la vidéo publiée par Yohann Obrist sur Instagram fait le buzz.

Buzz Le Bramoisien Yohann Obrist fait le buzz sur les réseaux sociaux avec une vidéo le montrant en train de pratiquer le ski nautique tracté par une voiture sur un canal d’un mètre de large. Une pratique interdite, précise la police valaisanne. Une enquête pourrait être ouverte.

Publiée sur Instagram, la vidéo est légendée «Un samedi comme un autre». Mais qu’on ne s’y trompe pas: ce qu’a réalisé le week-end dernier Yohann Obrist sur le canal de Bramois sort bel et bien de l’ordinaire. Et de la légalité.

A 50 km/h sur un canal d’un mètre de large

Tracté par la voiture de l’un de ses amis roulant sur une route agricole, le Bramoisien de 24 ans file skis aux pieds à plus de 50 km/h sur le cours d’eau d’à peine plus d’un mètre de large. «Cela fait cinq ans qu’on voulait le faire, mais on n’avait encore jamais essayé. On était allé skier à Grimentz, et on a eu envie de tenter le coup en redescendant», raconte un Yohann Obrist «surpris par l’écho» que sa vidéo a eu sur internet – près de 1200 vues lundi matin sur le réseau de partage d’images Instagram.

«Jouer avec ce qu’on a de beau dans le canton»

Les deux copains ont filmé «deux ou trois prises chacun», l’un conduisant, l’autre skiant, sur une centaine de mètres à chaque fois. «Ce n’est pas très large, un mètre, un mètre vingt peut-être, il ne faut pas se planter», admet Yohann Obrist. Grand adepte, avec son ami d’enfance, de ski et de parapente, le Valaisan dit n’aimer rien tant qu’«être dehors et jouer avec ce qu’on a de beau dans ce canton. Et puis ça peut faire de la pub pour le Valais et pour Bramois grâce à des images un peu cool et qu’on ne voit pas tous les jours…»

Une pratique non autorisée

Il n’en reste pas moins que l’exercice est interdit. «L’ordonnance sur la navigation ne permet pas de pratiquer le ski nautique en deçà de 300 mètres des rives. Il est difficile au skieur nautique qui nous concerne de respecter cet article légal sur ce canal», souligne le porte-parole de la police cantonale valaisanne Stève Léger.

Ce dernier relève en outre que le conducteur de la voiture se trouvait lui aussi en infraction au moment des faits. Et Stève Léger de prendre appui sur l’article 71 de l’ordonnance sur les règles de la circulation routière. «Les conducteurs de véhicules automobiles et de cycles, de même que leurs passagers, ne doivent remorquer, tirer ou pousser ni véhicule ni autre objet. Il leur est également interdit de tirer des skieurs, les luges de sport, etc., ainsi que de conduire des animaux. Les cyclistes adultes peuvent toutefois, en prenant les précautions nécessaires, conduire un chien en laisse.»

 

Nous sommes au courant que c’est interdit. Nous allons donc éviter ce genre de farce et bien évidemment que ce n’est pas à reproduire.
Yohann Obrist

 

La police pourrait ouvrir une enquête

La police valaisanne pourrait ouvrir une enquête. Mais gardera la primeur de cette information… pour les auteurs des infractions. Elle invite pour l’heure ces derniers «à ne pas recommencer» et les personnes qui songeraient à les imiter «à y renoncer d’emblée». De leur côté, les skieurs ont mis à jour leur post Instagram lundi, y ajoutant ce message: «Après réflexion nous sommes au courant que c’est interdit. Nous allons donc éviter ce genre de farce et bien évidemment que ce n’est pas à reproduire.» «Have fun» («Amusez-vous») conclut Yohann Obrist.

 

 


Top