23.03.2018, 11:43

La piscine mobile séduit les enfants contheysans

chargement
Le camion-piscine a tiré le frein à main dans la cour d'école de Châteauneuf.

Tendance Tous les élèves de l'école de Châteauneuf y ont passé. Après Evolène, le camion-piscine a tiré le frein à main dans la commune de Conthey. De quoi convaincre la municipalité d'acheter un tel objet? Rien n'est sûr.

Après Evolène, le fameux camion-piscine qui veut permettre aux enfants des régions décentrées d’apprendre à nager a tiré le frein à main du côté de Conthey. Depuis le début de l’année, tous les élèves de l’école de Châteauneuf ont reçu les conseils avisés des professeures de natation. «Nous avons ensuite donné la priorité aux enfants non nageurs, puisqu’après huit ou dix cours, nous voyons de grands progrès», relate le directeur des écoles de Conthey, Yves Berthouzoz. Les enfants du haut de la commune ont aussi pu s’inscrire et apprendre à nager en dehors des heures de cours. 

Impossible d’aller à Sion

Si l’arrivée du camion-piscine n’était pas surprenante à Evolène au vu du relatif éloignement géographique, le choix de Conthey est plus étonnant. N’est-ce pas plus simple de transporter les élèves à la piscine de Sion? «C’est purement impossible au vu de l’occupation et de la logistique», relate le président de commune Christophe Germanier. A Conthey comme ailleurs en Suisse, 35% des enfants ne savent pas nager. De quoi prouver l’utilité d’un tel produit et inciter les autorités à acheter un tel camion? «La natation fait partie de tous les plans d’étude. Ce camion est une piste de réflexion, mais ce n’est peut-être pas la meilleure solution», poursuit Christophe Germanier. 

>> A lire aussi: Evolène: une semi-remorque abritant une piscine mobile fait son apparition à côté du centre scolaire

Alors que Conthey possédait un plan d’eau dans les années 70, le prix exorbitant de l’entretien d’un tel espace repousse toute idée de retour à cette situation. Reste la question en suspens du financement éventuel d’un tel camion-piscine, même s’il était acheté par plusieurs communes. «Comme cela fait partie des plans d’étude, l’Etat doit certainement être partie prenante», conclut Christophe Germanier. 

>> A lire aussi: Evolène: bilan positif pour la première piscine mobile du monde


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

La belle histoireCoronavirus: pour prendre des nouvelles des plus de 70 ans, la commune d’Anniviers lance 508 coups de filCoronavirus: pour prendre des nouvelles des plus de 70 ans, la commune d’Anniviers lance 508 coups de fil

La belle histoire du jourCoronavirus: la chanson «La tendresse» résonne chaque soir à MaseCoronavirus: la chanson «La tendresse» résonne chaque soir à Mase

DéchetsCoronavirus: les personnes malades ou en quarantaine doivent renoncer pour l'instant au tri des déchetsCoronavirus: les personnes malades ou en quarantaine doivent renoncer pour l'instant au tri des déchets

PandémieCoronavirus: à Savièse, la première séance de crise remonte au 14 marsCoronavirus: à Savièse, la première séance de crise remonte au 14 mars

EpidémieCoronavirus: à Crans-Montana, une mère et son fils créent des vidéos drôles pour booster le moral des internautesCoronavirus: à Crans-Montana, une mère et son fils créent des vidéos drôles pour booster le moral des internautes

Top