La Maison peinte d’Ayent fêtée pour ses 400 ans

chargement

Patrimoine Du 11 au 26 septembre, plusieurs événements, entre film, spectacle et animations, vont marquer l’anniversaire de cette bâtisse qui abrite le Musée des bisses.

 09.09.2021, 17:00
Les comédiens du film relatant l'histoire du quartier joueront certaines scènes en public les 18 et 19 septembre.

C’est une bâtisse historique, connue loin à la ronde pour les fresques de ses façades. La Maison peinte d’Ayent, qui abrite le Musée valaisan des bisses et qui est classée comme monument d’importance cantonale, a été achevée en 1620. Le 400e anniversaire de cette demeure devait être célébré l’année dernière. La fête a dû être reportée en raison des mesures sanitaires et elle se déroulera entre le 11 et le 26 septembre, durant les week-ends.

Le programme annoncé pour cette célébration est très riche. Le lancement officiel aura lieu le samedi 11 septembre, avec notamment diverses animations pour les enfants. Le dimanche 12 septembre, des conférences et des visites de la bâtisse seront proposées au public. Ce rendez-vous se tiendra dans le cadre des Journées européennes du patrimoine.

L’occasion de mieux connaître cette bâtisse qui cristallisait l’émancipation des Ayentôts sur l’évêque et la petite noblesse. Les fresques apparentes témoignaient alors de la richesse d’une famille villageoise.


Un détail de la façade de la Maison peinte d’Ayent. © Musée valaisan des bisses


Le passé renaît sous forme de film et de spectacle

Pour le deuxième week-end, les 18 et 19 septembre, c’est la Jeunesse d’Ayent qui conduit les festivités. Le quartier du Pissieu de Botyre va remonter le temps avec une troupe de comédiens amateurs emmenée par la metteure en scène Sylvia Fardel. Les acteurs joueront des scènes tirées d’un film réalisé pour cette occasion.

«Ce projet allie les ressources culturelles, les savoirs locaux, les ouvrages historiques et les forces créatrices de tout un village», relève Sylvia Fardel, qui connaît bien les lieux pour y avoir vécu. 

Le film «Deinche va a via» («Ainsi va la vie», en patois local), mêle humour et retrace les petites et grandes histoires du quartier. Il sera projeté une vingtaine de fois durant cette fête, dans une salle située près du Musée des bisses, jusqu’au 26 septembre. 

A noter qu’il faudra réserver sa place pour voir le film, dans le respect des dernières mesures instaurées concernant le Covid-19.

Le samedi 18 septembre en soirée, la fête proprement dite se déroulera en musique. Au programme, un concert de Paul McBonvin, puis une animation assurée par DJ Isidro.

Les enfants seront au centre de la fête l’après-midi du 25 septembre, avec de nombreuses animations qui leur sont destinées, entre contes, peinture, jonglage ou encore maquillage.

En savoir plus: Programme détaillé et réservations pour la fête des 400 ans

A lire aussi: Ayent: les consortages expliqués au Musée valaisan des bisses


Cet article vous a intéressé? Vous souhaitez entrer en relation avec l’un de nos journalistes de la rubrique Près de chez vous? Ecrivez-nous à pcv@lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

InnovationEksperiens21, à la croisée de l’art et de l’architectureEksperiens21, à la croisée de l’art et de l’architecture

Eksperiens21, entre art et architecture

Du 21 septembre au 21 octobre, pour l’équinoxe d’automne, cinq rendez-vous thématiques mettent en lien artistes et...

  17.09.2021 18:00
Premium

CultureSierre: espace de coworking pour artistes, l’Antenne ouvre ses portesSierre: espace de coworking pour artistes, l’Antenne ouvre ses portes

SpectacleThéâtre: la tragédie du Nanga Parbat rejouée à ValèreThéâtre: la tragédie du Nanga Parbat rejouée à Valère

ÉVÉNEMENTLe Caprices Festival célèbre l’électro sur le Haut-PlateauLe Caprices Festival célèbre l’électro sur le Haut-Plateau

L’envers de l’endroitMarc Aymon, quand la création devient vie de châteauMarc Aymon, quand la création devient vie de château

Top