06.12.2017, 11:00

L'église d'Ardon retrouve sa fougue d'antan

chargement
Le beigeâtre des années 60 a laissé sa place à un ciel bleu gorgé d'étoiles.

 06.12.2017, 11:00 L'église d'Ardon retrouve sa fougue d'antan

Patrimoine Après huit mois de rénovation, l'église d'Ardon a retrouvé sa fougue d'antan. Elle est désormais classée monument d'intérêt historique cantonal.

Plus qu’une réouverture, un renouveau. Fermée pendant huit mois, l’église d’Ardon s’apprête à dévoiler son nouvel apparat. «Trop sombre, trop triste, c’était une église à fuir!», ose le curé Daniel Reynard. Preuve de ce désamour, un seul mariage fût célébré en son sein ces dix dernières années.

>> A lire aussi: Retrouver son panache d’antan

Dès dimanche matin, le curé officiera toutefois dans un nouvel écrin. Un cadeau de Noël pour les paroissiens qui délaisseront la halle polyvalente.  «Tous les chanteurs s’extasiaient sur l’acoustique du site, se souvient Daniel Reynard. Désormais, on peut se targuer d’avoir un aspect esthétique en accord.» L’Octuor vocal de Sion en sera juge samedi à l’occasion d’un concert de Noël.

La rénovation entraîne l’église sous d’autres cieux puisqu’elle est désormais classée d’intérêt historique cantonal. Et devinez quoi? Un couple a déjà réservé pour un mariage en juin prochain… 


Top