L’année où Crans-Montana est devenue une station pour les Suisses

chargement

Tourisme Malgré le coronavirus, l’Office du tourisme de Crans-Montana tire un bilan satisfaisant de la saison d’hiver et se montre confiant pour l’été à venir. Durant cette pandémie, près de 90% de sa clientèle est suisse.

 29.04.2021, 17:30
89% de Suisses ont fréquenté Crans-Montana en 2020.

Entre novembre 2020 et avril 2021, la fréquentation de Crans-Montana a diminué de 3,9% par rapport à la même période une année plus tôt. «C’est un bilan réjouissant, car il s’effectue en comparaison avec des années record», a relevé Jean-Daniel Clivaz, président de Crans-Montana Tourisme et Congrès (CMTC), lors d’une visioconférence en marge de l’assemblée générale.

Dans l’hôtellerie, ce recul est de 19% et indique que les résidences secondaires ont été bien occupées. Et, pour la première fois, la destination peut le savoir avec précision grâce à un outil qui mesure les passages des téléphones mobiles.

89% de Suisses

Ainsi, CMTC a pu établir que 4,4 millions de visiteurs ont passé au moins une nuit en station en 2020. Parmi eux, 92% ont logé dans des appartements ou des chalets, contre 5% dans des hôtels. 89% de ces touristes étaient suisses, dont 40% de Vaudois et 23% de Genevois.

A lire aussi: Valais: les offices de tourisme font leur révolution numérique

Auparavant, la proportion d’Helvètes se situait entre 60% et 65%, mais elle était calculée avec les seules données disponibles, les nuitées commerciales. «Il y a certainement un effet Covid sur le nombre de Suisses, comme dans toutes les destinations valaisannes», explique le directeur de CMTC, Bruno Huggler. Mais le nouvel outil de mesure joue un rôle. «Les résidences secondaires poussaient sans doute cette proportion vers le haut. Elles appartiennent en grande partie à des Suisses», ajoute Bruno Huggler.

Bien que notre station soit tournée vers l’extérieur, avec notamment ses écoles internationales et ses habitués italiens, hollandais ou français, on peut dire qu’elle est assez suisse.
Bruno Huggler, directeur de Crans-Montana Tourisme et Congrès

Station cosmopolite attirant autrefois des stars internationales, Crans-Montana serait-elle en fait une destination bien suisse? «Nous verrons l’évolution une fois que les voyages transfrontaliers seront plus faciles. Bien que notre station soit tournée vers l’extérieur, avec notamment ses écoles internationales et ses habitués italiens, hollandais ou français, on peut dire qu’elle est assez suisse», confirme Bruno Huggler.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TourismeValais: les offices de tourisme font leur révolution numériqueValais: les offices de tourisme font leur révolution numérique

Besoin d'airTourisme: davantage de monde en station que sur les pistes de skiTourisme: davantage de monde en station que sur les pistes de ski

ConflitCrans-Montana: remontées mécaniques et office du tourisme à couteaux tirés. Les dessous du divorceCrans-Montana: remontées mécaniques et office du tourisme à couteaux tirés. Les dessous du divorce

Top