05.12.2017, 00:01

Ils recherchent 80 000 francs pour le skatepark de leurs rêves

Abonnés
chargement
Le comité de l’association qui se démène pour trouver l’argent manquant.

 05.12.2017, 00:01 Ils recherchent 80 000 francs pour le skatepark de leurs rêves

SIERRE Les amateurs de glisse de la Cité du soleil se mobilisent pour trouver des fonds. Ils ont déjà trouvé la moitié de l’enveloppe totale.

80 000 francs. C’est le montant que cherche à réunir la Skatepark association Sierre. La collecte de fonds a été lancée il y a trois mois et la moitié de la somme totale est déjà garantie. «Nous sommes confiants...

80 000 francs. C’est le montant que cherche à réunir la Skatepark association Sierre. La collecte de fonds a été lancée il y a trois mois et la moitié de la somme totale est déjà garantie. «Nous sommes confiants pour la suite. Nous allons lancer une campagne de financement participative et nous avons rendez-vous prochainement avec plusieurs bailleurs de fonds», relève Bryan Fadi, président de l’association.

Ce montant de 80 000 francs servira à compléter l’enveloppe totale dévolue au skatepark. Pour rappel, ce dernier a été poussé dehors par le chantier du Complexe Sud et les anciens «riders», regroupés en association, se battent depuis 2016 pour retrouver un terrain de jeu. Des riders qui désirent un espace adapté à leurs besoins. D’où la recherche de fonds. «Il y a deux projets pour le nouvel emplacement. Une version à 300 000 francs et une à 380 000 francs. L’Etat du Valais contribue à hauteur de 100 000 francs (compensation de la démolition de l’ancien skatepark par la construction de la nouvelle école de commerce) et la commune de Sierre pour un montant de 200 000 francs. Comme nous préférons le projet à 380 000 francs, nous avons décidé de trouver la différence par nos propres moyens», détaille le président avant de préciser: «Le skatepark à 380 000 francs est un projet entièrement en béton. Il est beaucoup plus durable qu’une version avec des modules posés sur du goudron. Cette version apporte davantage de sécurité et quasiment plus de frais d’entretien. Sans parler du confort pour les riders.»

«Pas de retours négatifs»

Concrètement, l’emplacement a déjà été arrêté: le nouveau terrain de jeu s’installera derrière les anciens abattoirs. Côté finances, les 200 000 francs attendus de la Ville de Sierre sont inscrits au budget qui sera présenté et voté le 13 décembre prochain par le Législatif. Selon le président Pierre Berthod, «il n’y a pas eu de retours négatifs pour l’instant sur ce projet et la commission de gestion n’émet pas de remarque». Les voyants semblent donc au vert pour les riders. DV


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top