20.03.2018, 17:30
Lecture: 4min

Il y a deux cents ans, 150 Valaisans quittaient tout pour le Brésil

chargement

histoire En 1819, 2000 Suisses dont 150 Valaisans émigrent pour le Brésil. Ils fuient la pauvreté en quête d'une vie meilleure.

Premium
Ici, les arrières et arrières-arrières-petits-enfants de Geneviève Lugon-Moulin au Brésil.

Ils sont 2000. 2000 Suisses, en 1819, à tout quitter en quête d’une vie meilleure. L’année précédente, le canton de Fribourg passait une convention avec le Brésil, territoire tenu par la couronne portugaise. Jean Baptiste Jérôme Brémond, consul du Portugal en Suisse, est chargé d’organiser une première vague d’émigration. Brémond a trois critères. Il doit mobiliser cent familles, francophones et catholiques. Mais comme il reçoit une commission par tête, son interprétation du mot «famille» est la plus large possible. Il réunit...

À lire aussi...

SortieCrans-Montana: illuminer l’hiver en marchant le long du Chemin des lanternesCrans-Montana: illuminer l’hiver en marchant le long du Chemin des lanternes

La belle histoireDans le val d’Hérens, le père Noël n’est pas une ordure, il les ramasseDans le val d’Hérens, le père Noël n’est pas une ordure, il les ramasse

Finances communalesSion s’apprête à retrouver les chiffres rouges après vingt ansSion s’apprête à retrouver les chiffres rouges après vingt ans

Magie d'hiverIl y aura un son et lumière à Sion cette annéeIl y aura un son et lumière à Sion cette année

FormationL’école privée du Hêtre ne s’implantera pas à OllonL’école privée du Hêtre ne s’implantera pas à Ollon

Top