26.10.2019, 09:00

Icogne: suspendus à 70 mètres du sol, ils confectionnent une passerelle pour sécuriser le sentier du bisse du Ro

Premium
chargement
Gratien Hiroz (à gauche) et ses collègues construisent en ce moment une passerelle afin de sécuriser l'un des secteurs du chemin du bisse du Ro.

De haute voltige Ils travaillent les pieds dans le vide du matin au soir. Gratien Hiroz et ses collègues vaquent en ce moment à la construction d’une passerelle piétonne visant à sécuriser une partie du chemin du bisse du Ro. Un chantier vertigineux, où la concentration est la mère des vertus.

Une légère brise souffle sur le sentier du Bisse du Ro. Pas un bruit. Soudainement, le cliquetis d’un mousqueton vient rompre le silence de l’automne. Equipé de son harnais, Gratien Hiroz se laisse glisser sur sa ligne de vie pour rejoindre sa plate-forme de travail. Plus de 70 mètres le séparent du sol. «Je n’ai pas peur, mais j’éprouve...

À lire aussi...

ThermesCrans-Montana aura-t-elle, enfin, des bains?Crans-Montana aura-t-elle, enfin, des bains?

EnergieLe Conseil d’Etat soutient le chauffage à distance de SionLe Conseil d’Etat soutient le chauffage à distance de Sion

NoëlSion: découvrez la ville avec le chemin des CrèchesSion: découvrez la ville avec le chemin des Crèches

DurableArbaz: le centre de développement durable va défier l’urneArbaz: le centre de développement durable va défier l’urne

FestivalMathieu Chédid rejoint la programmation de Sion sous les étoilesMathieu Chédid rejoint la programmation de Sion sous les étoiles

Top