24.08.2019, 17:00

Des chiffres 2018-2019 record pour la société du Funiculaire St-Luc/Chandolin

chargement
L’exercice 2018-2019 de la société du Funiculaire St-Luc – Chandolin est le meilleur de ces dix dernières années. La société voit le nombre de ses journées-skieurs repartir à la hausse, et enregistre un chiffre d’affaires historique de 8.6 millions de francs.

Remontées mécaniques L’exercice 2018-2019 de la société du Funiculaire St-Luc/Chandolin est le meilleur de ces dix dernières années. La société voit le nombre de ses journées-skieurs repartir à la hausse, et enregistre un chiffre d’affaires historique de 8.6 millions de francs.

«Le meilleur exercice depuis 10 ans.» La phrase d’introduction du rapport d’activités 2018-2019 de Funiculaire St-Luc/Chandolin SA annonce d’emblée la couleur. Lors de la saison écoulée, la société de remontées mécaniques anniviarde a réalisé un chiffre d’affaires de 8.6 millions de francs. Un record historique. S’élevant à près de 2 millions de francs, le cash-flow d’exploitation est quant à lui le plus haut de ces dix dernières années. L’exercice se boucle sur un bénéfice de 305 000 francs. «Ces chiffres sont le fruit d’une gestion rigoureuse des finances que nous appliquons depuis plusieurs années», commente Olivier Salamin, président du Conseil d’administration de la société dont l’assemblée générale avait lieu samedi.

Durant la saison estivale, Funiculaire St-Luc /Chandolin SA a engrangé un chiffre d’affaires de 1.1 million de franc, soit le 13% de ses recettes annuelles. L’extension du Magic Pass et les produits phares de la région que sont le funiculaire, l’Observatoire ou le Chemin des planètes permettent d’arriver à ces résultats. «Le riche patrimoine historique de la région, ainsi que la qualité du parc hôtelier de Chandolin et St-Luc contribuent eux aussi à la réussite de notre saison estivale», estime Olivier Salamin.

Le télésiège du Rotzé sera remplacé

Après une décennie de recul des journées-skieurs, la tendance semble aujourd’hui s’inverser. La société en a enregistré 179 000 en 2018-2019, soit 8000 de plus que l’année précédente. L’influence du Magic Pass contribue à ce résultat, tout comme la conjoncture économique favorable et les bonnes conditions d’enneigement.

Au chapitre des investissements nets, 972 000 francs ont été consentis par la société. «Ce montant n’est pas forcément important, mais il nous a permis de dégager un cash-flow que nous utiliserons pour des dépenses plus lourdes à l’avenir», explique Olivier Salamin. Parmi les projets planifiés, il évoque le remplacement du télésiège de liaison du Rotzé, prévu dès la fin de l’hiver prochain pour un montant de 3.5 millions de francs. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top