Des Arbaziens parlent fusion avec Sion

chargement

Deux citoyens ont récolté des signatures pour séparer les Conseils communal et bourgeoisial. Avec l’idée sous-jacente de fusionner avec la capitale.

Par samuel jacquier
  20.07.2016, 23:27
Lecture: 4min
Premium

Tout a commencé autour d’un verre de fendant. Alain Torrent et Jean-Michel Bonvin sont voisins de mayens dans une zone où seuls les bourgeois d’Arbaz ont droit de s’installer. Les discussions ont vite porté sur l’avenir de la commune chère à leur cœur. Après avoir tâté l’opinion publique, les deux citoyens en sont aujourd’hui convaincus, la meilleure option...

À lire aussi...

InnovationEksperiens21, à la croisée de l’art et de l’architectureEksperiens21, à la croisée de l’art et de l’architecture

Eksperiens21, entre art et architecture

Du 21 septembre au 21 octobre, pour l’équinoxe d’automne, cinq rendez-vous thématiques mettent en lien artistes et...

  17.09.2021 18:00
Premium

CultureSierre: espace de coworking pour artistes, l’Antenne ouvre ses portesSierre: espace de coworking pour artistes, l’Antenne ouvre ses portes

SpectacleThéâtre: la tragédie du Nanga Parbat rejouée à ValèreThéâtre: la tragédie du Nanga Parbat rejouée à Valère

ÉVÉNEMENTLe Caprices Festival célèbre l’électro sur le Haut-PlateauLe Caprices Festival célèbre l’électro sur le Haut-Plateau

L’envers de l’endroitMarc Aymon, quand la création devient vie de châteauMarc Aymon, quand la création devient vie de château

Top