03.12.2019, 05:30

De l’argent pour le futur terrain de football d’Anniviers

chargement
L'ancien terrain du FC Anniviers, situé à Mission, avait été complètement ravagé par la crue centennale de la Navizence, en juillet 2018.

Investissement Les citoyens d’Anniviers se prononceront le 9 décembre sur un crédit de 1,8 million de francs pour financer le futur terrain de football de Vissoie. Une association a aussi récolté 2,7 millions pour aider à sa réalisation. En parallèle, le projet d'une patinoire couverte est abandonné.

Aujourd’hui, c’est une immense place vide située à l’entrée nord de Vissoie. Mais demain, l’ancienne décharge du village pourrait bien laisser sa place au futur terrain de football de la vallée. Le 9 décembre, les citoyens d’Anniviers seront appelés à se prononcer sur un crédit d’engagement de 1,8 million de francs pour la construction de ce nouveau complexe sportif. 

Devisé en tout à 4,5 millions de francs, ce projet doit permettre au FC Anniviers de retrouver un nouvel espace de jeu, son stade historique de Mission ayant été ravagé lors de la crue centennale de la Navizence, le 2 juillet 2018. «L’association qui s’est constituée ce printemps est parvenue à lever des fonds à hauteur de 2,7 millions. Nous demandons maintenant l’aval de la population pour pouvoir financer le solde», explique David Melly, président d’Anniviers. 

A lire aussi : Vissoie: une association se mobilise pour redonner un terrain de jeu au FC Anniviers

La patinoire couverte abandonnée

Situé à deux pas du centre scolaire de Vissoie et des transports publics, l’emplacement de l’ancienne décharge est considéré comme optimal par les autorités. Mais contrairement à ce qui avait été évoqué lors des études préliminaires menées en début d’année, le complexe ne sera pas doté d’une patinoire couverte en plus du terrain de football. 

Estimé à 13,6 millions de francs, cet ensemble d’infrastructures aurait pesé trop lourd sur les finances communales. «Nous allons donc nous concentrer uniquement sur la partie dédiée au football. En revanche, un montant de 1,5 million de francs dédié à la rénovation de l’actuelle patinoire de Vissoie figure au budget 2020», poursuit David Melly. 

Des vestiaires communs 

Construite dans les années 90, l’infrastructure a fait son temps selon le chef de l’exécutif anniviard. Sa remise à neuf passera par l’installation de nouvelles bandes de hockey, ainsi que la réalisation d’une dalle de béton comprenant un système de refroidissement dernier cri. Ses vestiaires seront eux aussi remis au goût du jour. 

 

©INFONF

 

«De par la proximité immédiate entre la patinoire et le futur terrain de football, ces vestiaires seront communs aux deux infrastructures», précise David Melly. Il annonce que des vestiaires supplémentaires seront érigés dans un second temps, «sur un emplacement qui doit encore être étudié».  

Un nouveau terrain pas avant 2021

En attendant la décision de l’assemblée primaire, le président du FC Anniviers Christian Caloz se réjouit que la commune prenne les devants pour que la pratique du football renaisse dans la vallée. Depuis la catastrophe, les équipes du club délocalisent leurs matchs et entraînements à Chalais et à Sierre. «L’essentiel est que nous retrouvions rapidement une surface de jeu chez nous.» Quant à son homologue du HC Anniviers, Frédéric Pellaz, il ne regrette pas que le projet d’une halle de glace couverte soit abandonné. «Ce concept était magnifique, mais il faut que la commune reste raisonnable.» 

En fonction des décisions de l’assemblée primaire, la rénovation de la patinoire pourrait démarrer en mars 2020, pour une mise en service en fin d’année. Le terrain de football ne devrait quant à lui pas voir le jour avant l’automne 2021. 

 

L’UEFA verse près de 300 000 francs
L’Association pour la reconstruction du terrain de football du FC Anniviers a vu le jour en avril 2019. Parmi les 2,7 millions de francs qu’elle a pu obtenir auprès d’institutions privées, étatiques ou sportives, 288 000 francs lui ont été remis par l’UEFA. «Cette organisation soutient trois projets par année. Elle a été très réceptive à notre demande», explique le président de l’association, Christian Melly. Des soutiens ont également été demandés au canton ainsi qu’à des entreprises de la vallée, ces dernières ayant contribué à hauteur de 300 000 francs. «Des discussions sont par ailleurs encore en cours avec la FIFA et la Chaîne du bonheur», ajoute Christian Melly. 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Grand ConseilLe Grand Conseil accepte un crédit de 5,36 millions pour sécuriser la Navizence et le torrent de CorniollaLe Grand Conseil accepte un crédit de 5,36 millions pour sécuriser la Navizence et le torrent de Corniolla

TourismeRemontées mécaniques d’Anniviers: des chiffres pour l’histoireRemontées mécaniques d’Anniviers: des chiffres pour l’histoire

Top