Crans-Montana: remontées mécaniques et office du tourisme à couteaux tirés. Les dessous du divorce

chargement

Conflit Les remontées mécaniques de Crans-Montana (CMA) quittent le comité de l’office du tourisme avec effet immédiat. Philippe Magistretti lance des accusations contre Jean-Daniel Clivaz, qui parle de diffamation.

 21.01.2021, 19:04
Lecture: 5min
Premium
Le Haut-Plateau traverse une nouvelle crise.

«Des dysfonctionnements profonds dans la gouvernance de Crans-Montana Tourisme et Congrès (CMTC) et des désaccords avec sa présidence ont conduit le groupe CMA et CMAI à se retirer avec effet immédiat du comité de CMTC.» Le communiqué de ce jeudi est sans appel. La promotion de la destination se fera sans l’acteur touristique principal, les remontées mécaniques de Crans-Montana...

À lire aussi...

TourismeAvec la fermeture du domaine skiable, le bras de fer entre CMA et Crans-Montana dégénèreAvec la fermeture du domaine skiable, le bras de fer entre CMA et Crans-Montana dégénère

Remontées mécaniquesCrans-Montana Aminona: les partenaires des remontées mécaniques sur la voie de la reconstructionCrans-Montana Aminona: les partenaires des remontées mécaniques sur la voie de la reconstruction

CMACrans-Montana : L’augmentation de capital n’a pas suivi les règlesCrans-Montana : L’augmentation de capital n’a pas suivi les règles

Remontées mécaniquesRadovan Vitek fait passer ses propres intérêts avant ceux de CMARadovan Vitek fait passer ses propres intérêts avant ceux de CMA

Top