13.06.2018, 18:03

Remontées mécaniques: Crans-Montana-Aminona affiche une perte de 36 millions de francs

chargement
De gauche à droite: Radovan Vitek, Christophe Darbellay et Laurent Bagnoud, représentant des communes à CMA

 13.06.2018, 18:03 Remontées mécaniques: Crans-Montana-Aminona affiche une perte de 36 millions de francs

Remontées mécaniques CMA a perdu 36 millions en 2017. Suite à la crise de cet hiver, des négociations sont en cours pour doter les communes d'une minorité de blocage.

Ce fut plié en une heure. L'assemblée générale des remontées mécaniques de Crans-MontanaAminona (CMA), qui s'est tenue mercredi après-midi au centre de Congrès le Régent a duré à peine une heure. Mais ce premier rendez-vous officiel suite à la fermeture de CMA le 3 avril dernier, fut marqué par la présence de l'actionnaire majoritaire Radovan Vitek et du conseil d'État Christophe Darbellay. Ces derniers n'ont pas pris la parole, mais tous s'accordent à dire qu'il s'agit d'un signal fort dans la reconstruction des relations entre CMA et les trois communes du Haut-Plateau.

Les communes s'abstiennent

Le conseil d'administration a présenté les comptes 2017 de la société. Et ceux-ci sont très mauvais, comme l'a reconnu le président Philippe Magistretti. Ils bouclent sur une perte de 36 millions de francs. Un montant qui comprend un amortissement extraordinaire de 28,4 millions de francs qui concerne le rachat en 2016 des restaurants et parking de CMA à CMA Immobilier, propriété de la société CPI de Radovan Vitek. Ces montants ont soulevé quelques questions dans le public parmi les petits actionnaires. Mais le président Magistretti a botté en touche. Au final ces comptes ont été acceptés par l'assemblée au sein de laquelle Radovan Vitek détient 85,4% des actions, mais les communes du Haut-Plateau se sont abstenues lors du vote.

A lire aussi : Haut-Plateau: qui va représenter les communes au sein de CMA?

Par ailleurs, Laurent Bagnoud, conseiller municipal de Crans-Montana remplace David Bagnoud au sein du conseil d'administration pour représenter les communes. "Je remercie de la confiance qui m'est témoignée. Je m'engagerai pour l'intérêt de CMA et de toute la région", a commenté Laurent Bagnoud.

A lire aussi : Avec la fermeture du domaine skiable, le bras de fer entre CMA et Crans-Montana dégénère

Des négociations en cours

Des négociations sont en cours pour réintroduire une minorité de blocage en faveur des communes. Une séance marathon de quatre heures a eu lieu mardi soir en présence des présidents des trois communes, de Laurent Bagnoud, de Christophe Darbellay, de Radovan Vitek et de Philippe Magistretti.


Top