Crans-Montana: autogoal dans un dossier sans fin

chargement

Analyse CMA vient de vivre un énième rebondissement, avec les deux principaux élus PDC du Haut-Plateau qui demandent au bras droit de Radovan Vitek, propriétaire des remontées mécaniques, de quitter ses fonctions. Décryptage d’un épisode rocambolesque.

 24.05.2019, 05:30
Premium
Les présidents des trois communes présentent à nouveau un front désunis face à Philippe Magistretti et Radovan Viteki.

Lundi, le président de Lens, David Bagnoud, et le représentant des communes à CMA, Laurent Bagnoud, ont affirmé avoir suggéré à Philippe Magistretti – bras droit de l’actionnaire majoritaire Radovan Vitkek – de quitter ses fonctions dirigeantes au sein de CMA. «Ils ont dû parler à un sosie, cette rencontre n’a pas eu lieu», a répondu l’intéressé. Avec cette phrase, il traite les...

À lire aussi...

AnalyseFermeture du domaine de Crans-Montana: comment en est-on arrivé à cet ultimatum?Fermeture du domaine de Crans-Montana: comment en est-on arrivé à cet ultimatum?

Remontées mécaniquesMagic Pass: les menaces de CMA choquentMagic Pass: les menaces de CMA choquent

Top