09.11.2018, 12:01

Christophe Darbellay devra s’expliquer sur l’affaire CMA devant le Parlement

chargement
En avril dernier, alors que CMA avait fermé son domaine skiable, Christophe Darbellay (au centre) a offert ses services comme médiateur. Ce travail continue aujourd’hui.

 09.11.2018, 12:01 Christophe Darbellay devra s’expliquer sur l’affaire CMA devant le Parlement

Grand Conseil Les députés UDC et AdG vont déposer une interpellation urgente au Grand Conseil. Médiateur entre CMA et les communes du Haut-Plateau, Christophe Darbellay devra dire s’il connaît l’existence de faits relevant du pénal qu’il aurait dû dénoncer.

«C’est l’étonnement complet», annonce Emmanuel Amoos, chef du groupe AdG, «Christophe Darbellay brille dans la presse grâce à sa médiation et nous avons l’impression que tout va toujours aussi mal.» Chef du groupe UDC, Grégory Logean enchérit: «Cette situation est désastreuse pour l’image du tourisme valaisan!» 

Les deux groupes vont déposer des interpellations urgentes. Celle de l’UDC vise le Conseil d’Etat dans son ensemble, celle de la gauche, Christophe Darbellay. Les deux ont la même intention: le gouvernement et le ministre de l’économie sont-ils au courant d’infractions pénales dans le dossier des remontées mécaniques de Crans-MontanaAminona et si c’est le cas pourquoi ne les ont-ils pas dénoncées au Ministère public?

Bien que la situation préoccupe aussi les autres partis, ceux-ci estiment ne pas avoir assez d’éléments pour lancer une procédure similaire.


À lire aussi...

Remontées mécaniquesTensions entre CMA et les communes: président de Lens, David Bagnoud préfère un bon accord à un mauvais procèsTensions entre CMA et les communes: président de Lens, David Bagnoud préfère un bon accord à un mauvais procès

Crans-MontanaTensions à CMA: le PLR défend le président Nicolas FéraudTensions à CMA: le PLR défend le président Nicolas Féraud

Top