Chamoson: cinq millions de francs pour combattre les laves torrentielles

chargement

Sécurité En août dernier, la lave torrentielle déferlant sur Chamoson marquait les esprits. Pour s'en prémunir, les citoyens ont débloqué les cinq millions de francs nécessaires à la sécurisation de la rivière Saint-André. Réunis en assemblée primaire lundi soir, ils ont par ailleurs accepté le budget présenté par le conseil communal.

 18.12.2018, 09:17
Le 7 août 2018, 20'000 mètres cubes de boue avaient déferlé sur Chamoson.

Finis les dégâts dus aux laves torrentielles. C’est du moins l’objectif de la sécurisation du torrent Saint-André, à Chamoson. Lorsqu’il avait craché 20’000 mètres cubes de boue, en août dernier, il avait bloqué deux ponts routiers durant quelques heures. Ses jets de pierre avaient endommagé des véhicules et des habitations. Les dégâts s’étaient élevés à 500’000 francs, rien que pour la commune.

A lire aussi : Valais: une lave torrentielle, provoquée par un orage, a fondu sur Chamoson

Réunis en assemblée primaire lundi soir, les citoyens ont accepté de débloquer cinq millions de francs pour abaisser le lit du torrent sous le pont du Grugnay, et hausser des digues sur plus d’un mètre. Ces travaux, qui ont longtemps été paralysés par un recours au Tribunal fédéral, correspondent à la troisième et dernière étape d’un processus de sécurisation débuté en 2007 et devisé à 6.3 millions. La commune espère réaliser l’ultime phase d’une traite, dès les premiers mois de 2019. «Cela dépendra toutefois de la météo», prévient le président Claude Crittin, en se réjouissant que la rivière puisse supporter «le triple de ce qui était descendu cet été.»

La dette par habitant grimpe à 7700 francs

Le canton et la confédération reverseront à la commune 65% du montant des travaux, une fois ceux-ci achevés. Entre-temps, Chamoson doit faire la banque. Comme elle n’en a pas les moyens, elle doit recourir à l’emprunt. Sa dette par habitant grimpera à 7700 francs. Un endettement considéré comme très important, selon la classification de l’Etat du Valais.

Il faut dire que Chamoson investit beaucoup. Rien qu’en 2019, la commune de 3800 habitants allouera 8 millions de francs à sa nouvelle école et sa nouvelle UAPE. Le projet total, en construction depuis octobre dernier, est devisé à 17 millions de francs.

En savoir plus : Chamoson: les travaux de la nouvelle école ont débuté

Il influence largement le budget après investissements, puisque celui-ci prévoit un déficit de 8 millions de francs. A l’unanimité moins une abstention, les citoyens ont néanmoins plébiscité ce budget en rouge foncé.

Le budget de financement débouche, lui, sur une marge d’autofinancement avant amortissements de 1’876’000 francs, en recul de 200’000 francs. Les dépenses courantes se montent à 14 millions. Chamoson touchera, par ailleurs, 600 000 francs de la péréquation financière intercommunale. Son coefficient d’imposition demeure à 1,25, et son taux d’indexation à 135%.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

IntempériesLave torrentielle à Chamoson: plus d’un demi-million de francs de dégâtsLave torrentielle à Chamoson: plus d’un demi-million de francs de dégâts

Top