19.02.2019, 20:30

Avalanche de Crans-Montana: après le sauvetage de quatre blessés, les recherches se poursuivent

chargement
1/7  

Montagne Plusieurs skieurs ont été emportés par une avalanche sur une piste de la Plaine Morte, à Crans-Montana. Quatre blessés ont été extraits de la coulée. Le pronostic vital de l’un d’eux est engagé. Les recherches continuent.

L’alarme a été lancée à 14 h 23, moins de dix minutes après l’avalanche. Ce mardi, une impressionnante coulée de neige a envahi les hauts du domaine skiable de Crans-Montana. Partie des pentes sommitales du Tubang (2826 m), elle s’est étirée sur 840 mètres de long pour traverser le bas de la piste Kandahar, au lieu-dit «Passage du Major». Au final, elle a recouvert le domaine skiable sur 400 mètres de long et 100 m de large, au moment où de nombreux skieurs fréquentaient les lieux. Président de Crans-Montana, Nicolas Féraud commente sobrement: «Nous sommes sous le choc et nous espérons une issue positive». Une cellule de secours a été installée à la Maison des pompiers. Selon plusieurs sources locales, entre dix et douze personnes auraient été ensevelies.

 

 

Les sauveteurs ne confirment pas ces chiffres. «Il peut y en avoir quinze comme zéro», soupire un membre de la colonne de secours, joint par téléphone. Les recherches sont particulièrement difficiles: «Il y a une quantité de neige incroyable, d’environ deux 2 mètres d’épaisseur sur plus de 300 mètres de long. C’est une avalanche de printemps, elle est très compacte.» Sur cette piste balisée, les skieurs ne s’équipent pas de détecteurs de victimes d’avalanches (DVA).

A lire aussi: «Par endroits, près de 4 mètres recouvraient la piste»

240 secouristes mobilisés

Quatre personnes ont été extraites de la coulée. Selon la police cantonale, qui a convoqué la presse dans la soirée, trois sont blessées, et le pronostic vital de l’une d’elles est engagé. Des professeurs des écoles de ski et des militaires mobilisés pour les épreuves de Coupe du monde de la fin de semaine ont rapidement participé aux efforts de sauvetage. Des patrouilleurs et des employés de remontées mécaniques ont ensuite afflué de plusieurs stations voisines pour apporter leur aide. Au total, 8 hélicoptères et plus de 240 personnes se sont lancés dans les recherches. Au moment où la nuit tombait, les recherches continuaient. Pour le ministre de la sécurité, Frédéric Favre, «Il faut rester positif et tout mettre en œuvre pour retrouver d’éventuels skieurs ensevelis». Selon les informations du «Nouvelliste», aucun avis de disparition n’a été signalé jusqu’ici.

Selon l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF), le danger était limité à 2 sur 5 dans la région. Le Ministère public a ouvert une enquête pour déterminer les éventuelles responsabilités de chacun. La procureure Catherine Seppey envisage deux hypothèses, «des skieurs hors pistes ou une avalanche spontanée». Ces événements restent très rares sur les pistes balisées. Deux personnes avaient été blessées à la suite d’une coulée comparable survenue en 2009 à Anzère. Les trois skieurs qui l’avaient déclenchée ont été définitivement condamnés en 2017.

A lire aussi: «Les avalanches de neige mouillée laissent davantage de poches d’air que les sèches»

Hotline
La police cantonale a ouvert une ligne téléphonique pour les proches et les familles: 0848 112 117

Crans-Montana: une énorme avalanche s'est produite sur la piste "Kandahar" à 2500 mètres d'altitude

1/12  

À lire aussi...

MontagneAvalanche de Crans-Montana: une des victimes est décédéeAvalanche de Crans-Montana: une des victimes est décédée

MontagneAvalanche de Crans-Montana: «Quarante-trois personnes inquiètes ont contacté la ligne d’aide de la police cantonale»Avalanche de Crans-Montana: «Quarante-trois personnes inquiètes ont contacté la ligne d’aide de la police cantonale»

MontagneAvalanche de Crans-Montana: «Par endroits, près de 4 mètres recouvraient la piste»Avalanche de Crans-Montana: «Par endroits, près de 4 mètres recouvraient la piste»

Top