08.03.2018, 05:30

A Evolène, les femmes ont le pouvoir dans les gènes

Premium
chargement
Andrée Fauchère, Aliette Beytrison, Marie-Jo Gessler et Virginie Gaspoz-Chevrier nous livre leur vision de la femme.

Société Elles sont quatre. Quatre figures féminines d’Evolène, quatre générations à nous livrer leur regard sur la femme d’hier et d’aujourd’hui.

La plupart n’en ont que faire. La Journée internationale des droits des femmes est pourtant la raison de notre rencontre. Aliette Beytrison, Marie-Jo Gessler et Virginie Gaspoz-Chevrier avouent toutefois que ce jour les indiffère. Andrée Fauchère est la seule à être moins sévère. Attablées dans un bistrot d’Evolène, elles partagent avec sincérité et bienveillance leur vision de la condition...

À lire aussi...

Brass bandsFrédéric Théodoloz conduit ses 13 étoiles à la force du cœurFrédéric Théodoloz conduit ses 13 étoiles à la force du cœur

InnovantCes sociétés made in Valais qui innoventCes sociétés made in Valais qui innovent

ManifestationsLa prochaine entrée dans le temps de l’avent sonne l’heure des premiers marchés de Noël en ValaisLa prochaine entrée dans le temps de l’avent sonne l’heure des premiers marchés de Noël en Valais

TourismeLa capacité hôtelière de Sierre va doublerLa capacité hôtelière de Sierre va doubler

TourismeMégacomplexe ou tourisme doux, Aminona croit à son avenirMégacomplexe ou tourisme doux, Aminona croit à son avenir

Aminona veut croire en son avenir

Alors qu’un important projet immobilier vient d’être enterré par le Tribunal fédéral, la question de l’avenir d’Aminona...

  22.11.2019 05:30
Premium

Top