03.01.2020, 17:00

A Ayent, le Conseil général va saisir l’autorité de surveillance pour dénoncer son exécutif

Premium
chargement
Le conseil général accuse l'exécutif d'outrepasser ses droits.

Politique communale Un postulat demandant une étude sur les possibilités de fusion a été accepté par le Conseil général, mais l’exécutif ne l’estime pas «judicieux» et classe le dossier. Le législatif annonce saisir l’autorité de surveillance.

Il n’y aura pas d’étude sur la fusion. Et ce, en dépit d’un postulat accepté en mars 2018 par le législatif ayentôt. Ce postulat, contraignant, demandait alors au Conseil communal de plancher sur «les possibilités de fusion, tant avec les communes qui se trouvent à l’est d’Ayent qu’avec la commune avec laquelle nous partageons le barrage du Rawyl». Et l’ouest,...

À lire aussi...

Remontées mécaniquesLe Conseil général d’Ayent achète Télé Anzère sans discuterLe Conseil général d’Ayent achète Télé Anzère sans discuter

Top