28.12.2011, 00:01

Nous ne parlerons pas de...

Abonnés
chargement
Nous ne parlerons pas de...

 28.12.2011, 00:01 Nous ne parlerons pas de...

... de Christian Constantin, le pianiste. Parce qu'il renvoie toujours la balle en touches. "Deux blanches pour mon bureau, un noir pour mon équipe, deux blanches pour mon bureau..."

... de Pierre-Marcel Revaz, le capitaine. Parce que c'est le seul directeur d'assurances qui ne mène pas en bateau ses cotisants (ouf!), mais ses employés.

... du club de...

... de Christian Constantin, le pianiste. Parce qu'il renvoie toujours la balle en touches. "Deux blanches pour mon bureau, un noir pour mon équipe, deux blanches pour mon bureau..."

... de Pierre-Marcel Revaz, le capitaine. Parce que c'est le seul directeur d'assurances qui ne mène pas en bateau ses cotisants (ouf!), mais ses employés.

... du club de hockey de la Cité du soleil. Parce que certains dirigeants transforment Graben en écurie. Quand ça fumassière...

... de la commercialisation de la fête de Noël. Parce que ça me fout les boules.

... de la crise de l'euro. Parce que ma femme s'appelle Odette. Et qui paie Odette s'enrichit.

... du 21 décembre 2012, l'apocalypse des apiculteurs. Parce que je n'ai plus l'âge de regarder Maya l'abeille.

... de la pizza quatre-saisons. Parce que, entre le printemps arabe, l'été indien, l'automne de la vie et l'hiver russe, faut bien faire anchois.

... du dictateur Bachir El-Assad et de ses "frères de sang". Parce que tank il y aura des Homs...

... de la caisse unique. Parce que c'est tout de même un peu lourd de n'en prendre qu'une seule, du 24 décembre au 1er janvier.

Bref, la cuite au prochain numéro.

Bonne et heureuse.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top