Une vocation en guise de fil rouge pour la première pasteure valaisanne, Agnès Thuégaz

chargement

Portrait Pour la première fois de l’histoire de l’Eglise réformée évangélique du Valais, une pasteure y a suivi l’entier de sa formation. Rencontre avec Agnès Thuégaz, pasteure au parcours aussi riche qu’atypique.

 04.02.2020, 12:00
Lecture: 5min
Premium
Première pasteure consacrée en Valais, après y avoir suivi l'entier de sa formation, Agnès Thuégaz travaille dans la paroisse du Coude du Rhône, à Martigny.

«Je suis consciente de n’avoir pas suivi une voie rectiligne. Il m’a fallu du temps pour la parcourir mais je sais aujourd’hui qu’elle était tracée pour moi.» Originaire du canton de Vaud, fille et sœur de pasteurs, la nouvelle pasteure de Martigny Agnès Thuégaz est installée, avec son mari et ses trois enfants, depuis vingt-deux ans en Valais.

La vocation étant, en quelque sorte, déjà prise par les hommes de la famille, elle avait d’abord choisi un autre chemin, mais la...

Top