07.05.2019, 17:30

Un excellent exercice 2018 pour la ville de Martigny

chargement
Parmi les investissements réalisés en 2018 figure l'extension de l'école provisoire de la Bâtiaz.

Finances Marqués par des recettes fiscales plus élevées que prévu, les comptes 2018 de Martigny sont qualifiés d’excellents par la présidente Anne-Laure Couchepin Vouilloz. Les futurs investissements de la ville pourront être financés.

Les années se suivent et se ressemblent pour Martigny, financièrement parlant. Comme en 2017, les comptes sont qualifiés d’excellents pour 2018 par la présidente Anne-Laure Couchepin Vouilloz: «Nous avions annoncé que 2018 serait une année de transition, avant le lancement d’un nouveau cycle d’investissements. Avec ces résultats, nous pouvons maintenant aller de l’avant avec sérénité.»

L’exercice 2018 boucle avec une marge d’autofinancement de 15 millions (8 millions au budget) sur un total de revenus de 122,4 millions. Ce résultat a permis à la ville de procéder à d’importants amortissements complémentaires, soit 13,7 millions en tout contre 8,4 millions au budget.

Quant aux investissements nets, de l’ordre de 7,1 millions, ils ont été entièrement autofinancés. Dans les travaux réalisés, on citera l’extension de l’école provisoire de la Bâtiaz, le début de la construction de la passerelle piétonne sur la Dranse aux Prés du Moulin et la poursuite de la construction de la station de pompage de la Praille.

Recettes fiscales à la hausse

Cet excellent résultat global s’explique avant tout par des recettes fiscales supplémentaires. «Les rentrées ont été supérieures au budget tant pour les personnes physiques que morales. De plus, les déclarations spontanées pour avoirs non déclarés ont rapporté 1,2 million et les gains sur les successions et donations, 0,9 million de plus que budgété. En parallèle, les charges du ménage communal ont été parfaitement maîtrisées», précise la présidente.

Conséquence directe de ces bons résultats, l’endettement net par habitant a diminué, passant de 579 francs à fin 2017 à 108 francs à fin 2018. «Nous avons ainsi les moyens de financer les importants investissements en cours ou à venir, à l’exemple du parking souterrain du Semblanet, du réaménagement de la rue du Bourg et de la future refonte de l’avenue de la Gare, en ville de Martigny», conclut Anne-Laure Couchepin Vouilloz.

A lire aussi : Martigny: les comptes 2017 sont excellents


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top