08.09.2020, 17:00
Lecture: 4min

Un bûcheron de Martigny gère une forêt grande comme le Valais au Gabon: rencontre

Premium
chargement
Vincent Monnet, ici avec des abatteurs du camp de Bambidie, est très bien intégré et apprécie beaucoup sa vie au Gabon.

Aventure De passage en Suisse, le bûcheron martignerain Vincent Monnet évoque son expérience au cœur de la forêt gabonaise. Il y travaille depuis novembre 2017 et se réjouit d’y retourner.

En novembre 2017, à l’âge de 44 ans, Vincent Monnet, bûcheron et garde forestier de Martigny, entamait un nouveau chapitre de sa vie professionnelle en s’envolant pour le Gabon. Recruté par l’entreprise suisse Precious Wood, il savait qu’il aurait à gérer une forêt tropicale de 600 000 hectares, soit la superficie du Valais, et à diriger plus de 200 ouvriers, mais rien de plus.

A lire aussi : Au Gabon, un bûcheron martignerain...

À lire aussi...

CinémaMartigny: un film comme un cri d’alarmeMartigny: un film comme un cri d’alarme

ExpositionFully: quand les objets parlentFully: quand les objets parlent

Fully: quand les objets parlent

Dans le cadre du projet «Destination collection», le Musée du savoir-faire alpin présente des objets inédits. A...

  23.09.2020 14:00

CulteAprès l'église, Collonges doit aussi rénover la flèche de son clocherAprès l'église, Collonges doit aussi rénover la flèche de son clocher

Remontées mécaniquesUne année «hors du commun» pour TéléovronnazUne année «hors du commun» pour Téléovronnaz

Le coin des famillesVerbier: des cours de photo avec son smartphoneVerbier: des cours de photo avec son smartphone

Top