19.01.2018, 18:00

Trient: malgré la fermeture de la route de la Forclaz jusqu'en mars, l'ambiance reste sereine

chargement
La route restera fermée jusqu'au début du mois de mars.

Eboulement La route du col de la Forclaz sera fermée jusqu'au début du mois de mars. Si les habitants de la vallée du Trient devront prendre leur mal en patience, l'ambiance est sereine. Les autorités ont mis en place toute une série de mesures pour garantir à leurs citoyens un accès facilité à la plaine.

Il faudra attendre jusqu’au début du mois de mars pour pouvoir emprunter de nouveau la route du Col de la Forclaz. Après l’important éboulement survenu samedi dernier juste au-dessus du village de Trient, les premiers travaux de sécurisation viennent en effet de débuter. «Nous devons assainir le site. De part et d’autre de la niche d’arrachement, plusieurs centaines de mètres cubes ne sont pas encore tombés», confie le géologue cantonal Raphaël Mayoraz. 

Plusieurs mesures mises en place

Pour ce faire, des forages et des minages ont été prévus. Autant d’opérations qui pourraient durer deux à trois semaines. «Ces travaux prennent du temps car la zone est instable. Ensuite, il nous faudra déblayer entre 3000 et 5000 mètres cubes de roche», poursuit Raphaël Mayoraz. 

Alors, en attendant la réouverture de la route, les habitants de la vallée prennent leur mal en patience. Bertrand Savioz, président de la commune de Trient, explique que le climat est relativement calme et serein dans le village. La région n’étant désormais reliée à Martigny plus que par le rail, les autorités ont mis en place plusieurs mesures garantissant à leurs citoyens un accès facilité à la plaine.

>>A lire aussi: Paralysée à la suite de l'éboulement de samedi, la vallée du Trient repense son organisation

«Plusieurs fois par jour, une navette effectue des allers et retours entre Trient et la gare de Finhaut. Ce petit trajet est gratuit, confie Bertrand Savioz. Ensuite, nous rembourserons à hauteur de 50% les billets de train pour les citoyens qui voyagent de Finhaut à Martigny.» 
Interrogé quant au sort des habitants qui avaient préventivement été évacués le week-end dernier, le président triennard explique que deux familles devraient bientôt pouvoir rejoindre leur domicile. «Des digues de protection ont été installées en dessous de l’éboulement. Une troisième famille, dont la maison se situe par contre en plein dans l’axe des chutes de pierre, devra patienter encore un peu.»

La fête de la Saint-Sébastien aura bien lieu

A l’échelle plus globale de la vallée, on s’est également affairé à tout mettre en œuvre afin de maintenir un maximum de services à la population. Une ambulance de même que des véhicules de police et de pompiers ont été affrétés. Et en cas d’urgences sanitaires, un train spécial assurant la liaison avec Martigny peut être mobilisé sur demande, entre 23 heures et 5 heures du matin. «Ces services concernent tant les localités de Trient que celles de Finhaut et de Vallorcine», déclare Pascal May, président de Finhaut.

Samedi, sa commune vivra sa traditionnelle fête de la Saint-Sébastien. Malgré la situation, il assure que la journée sera belle. «Notre fête patronale se déroulera comme à l’accoutumée. Puis, à 2 h 30 du matin, un train de nuit ramènera les derniers visiteurs en plaine.» 
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Valais terre d’art 1/8Au cœur de la passion de Bernard Wyder et de sa collection unique au mondeAu cœur de la passion de Bernard Wyder et de sa collection unique au monde

Une commune, une histoireUne commune, une histoire: un paradis de la grimpe caché au-dessus de CollongesUne commune, une histoire: un paradis de la grimpe caché au-dessus de Collonges

TOURISMEPèlerinage historique: un guide valaisan pour doper la Via FrancigenaPèlerinage historique: un guide valaisan pour doper la Via Francigena

Une commune, une histoireUne commune, une histoire: Charrat et le lynx qui orne les armoiries communales depuis 1940Une commune, une histoire: Charrat et le lynx qui orne les armoiries communales depuis 1940

DécouverteA Martigny, on déguste et on s’instruit dans le vignoble en pierres sèchesA Martigny, on déguste et on s’instruit dans le vignoble en pierres sèches

Top