17.01.2018, 05:30
Lecture: 7min

Paralysée à la suite de l'éboulement de samedi, la vallée du Trient repense son organisation

Premium
chargement
1/13  

Eboulement Depuis l’éboulement survenu samedi, l’accès à Trient et à Finhaut depuis le Valais ne se fait plus que par le train. Autorités communales, acteurs touristiques et commerçants de la vallée revoient ainsi leur mode de fonctionnement.

Lundi, 13 h. Une bise glaçante caresse Trient. Les rues sont désertes, certaines maisons ont les volets clos. Le silence règne en maître, comme si le temps s’était arrêté. Tout à coup, un murmure provenant de la montagne vient rompre le mutisme ambiant. Des pierres viennent de se détacher de la paroi qui surplombe le village. Elles dévalent l’abrupte...

À lire aussi...

EboulementTrient: après l'éboulement de samedi, la falaise est particulièrement instableTrient: après l'éboulement de samedi, la falaise est particulièrement instable

Éboulement : dix habitants relogés à Trient, pas d’inquiétudeÉboulement : dix habitants relogés à Trient, pas d’inquiétude

Top