11.08.2017, 23:28
Lecture: 4min

Noces d’or avec tous les Médor

Premium
chargement
Georges Gaillard a une préférence pour les bergers allemands.

En 1967, Georges Gaillard ouvrait un premier chenil. 50 ans plus tard, l’accueil des animaux a bien changé, avec un chenil qui peut recevoir une centaine d’animaux.

«C’est peu dire que nous avons fait œuvre de pionnier dans la région en ouvrant notre premier chenil à la route du Léman, en 1967.» Sans forfanterie aucune, Georges Gaillard rappelle qu’il y a un demi-siècle, les Valaisans avaient d’autres préoccupations que de chercher à placer leur animal de compagnie pour pouvoir partir en vacances.

Pas de chien à la...

À lire aussi...

MobilitéA Martigny, l’Idiap développe un scooter électrique intelligentA Martigny, l’Idiap développe un scooter électrique intelligent

PerturbationMartigny: la panne sur le réseau de chauffage à distance est régléeMartigny: la panne sur le réseau de chauffage à distance est réglée

Mon village«Ce que j’aime à La Fouly, c’est…»«Ce que j’aime à La Fouly, c’est…»

HockeyEmeute à la patinoire de Martigny: l’ombre de la Brigata derrière une condamnationEmeute à la patinoire de Martigny: l’ombre de la Brigata derrière une condamnation

Nouveau capVal de Bagnes, la répartition des dicastères augure un changement politiqueVal de Bagnes, la répartition des dicastères augure un changement politique

Top