17.09.2019, 17:30

Martigny: prison ferme pour le notaire

chargement
Le notaire peut encore faire appel de sa condamnation en première instance.

JUSTICE Le notaire martignerain qui avait grugé plusieurs clients a été condamné par le Tribunal de Martigny. Il se réserve le droit de faire appel.

Le notaire martignerain qui avait grugé plusieurs clients a été condamné à de la prison ferme. En effet, le Tribunal de Martigny vient de condamner ce septuagénaire aujourd’hui retiré des affaires à trente mois de prison, dont six mois ferme. L‘ancien officier public est reconnu coupable d’abus de confiance qualifié. Il est condamné à rembourser plus de 320 000 francs à ses victimes.

Son avocat, Me Julien Ribordy, indique que son client se réserve le droit de faire appel de ce jugement devant le Tribunal cantonal, tout comme Me Michel Ducrot, avocat d’une partie civile.

 

Quant à l’épouse du notaire, elle a été acquittée, la plainte pour abus de confiance étant jugée irrecevable et le faux dans les titres n’étant pas réalisé. Le Ministère public avait requis trois ans de prison dont la moitié avec sursis contre le notaire et un an et demi de prison avec sursis contre son épouse. Il se réserve aussi le droit de faire appel.

C’est l’Etat du Valais qui devra payer les 45 000 francs de frais de défense du couple.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

VintageMartigny: une Foire à la brocante et antiquités avec TintinMartigny: une Foire à la brocante et antiquités avec Tintin

en flammesMartigny-Bourg: des enfants mettent le feu à une haie près de l'écoleMartigny-Bourg: des enfants mettent le feu à une haie près de l'école

feuMartigny-Bourg: dégagement de fumée dans un appartementMartigny-Bourg: dégagement de fumée dans un appartement

SantéMartigny: l’hôpital ne peut plus soigner d’enfantsMartigny: l’hôpital ne peut plus soigner d’enfants

JusticeL’impartialité de Maurice Chevrier mise en doute par le Tribunal cantonal dans le dossier Gabriel LuisierL’impartialité de Maurice Chevrier mise en doute par le Tribunal cantonal dans le dossier Gabriel Luisier

Top