26.03.2019, 12:00

Les incendiaires de Salvan vont en prison

Premium
chargement
C'est ce chalet qui avait été endommagé par un e explosion en 2016. Les coupables voulaient l'incendier pour toucher l'argent de l'assurance.

PROCÈS Les juges ont tenu compte des graves blessures subies par l’incendiaire de 2016 aux Granges. Il ne fera que six mois de prison ferme. Contre un an pour son commanditaire.

C‘est la tête basse, le visage portant les stigmates impressionnants de ses graves brûlures, que ce cuisinier français de Thonon pénètre lundi dans la salle d’audience du Tribunal de Martigny. À ses côtés, son complice, lui aussi Français, mais établi en Valais et propriétaire d’un chalet sur la commune de Salvan.

A lire aussi : Salvan: des incendiaires...

Top