04.09.2020, 17:00

La nouvelle laiterie d'Orsières, témoin d’une agriculture innovante et dynamique

chargement
Un look moderne et innovant pour la laiterie d'Orsières, dont les produits sont désormais commercialisés sous une nouvelle identité visuelle.

Patrimoine Réalisation phare du PDR du Grand Entremont, la nouvelle laiterie d’Orsières, qui se veut un véritable espace agritouristique, a été officiellement inaugurée ce vendredi.

Améliorer les conditions de travail en fromagerie, créer des emplois, valoriser les produits locaux, renforcer l’image de l’agriculture, participer à des enjeux environnementaux…

 

Joachim Rausis, Christophe Darbellay, Magaly Jacquemettaz et Benoît Tornay dans l’espace bas de la nouvelle laiterie d’Orsières. © ldd

Comme l’ont souligné ce vendredi le conseiller d’Etat Christophe Darbellay et la présidente de l’Association de promotion de l’agriculture du Grand Entremont Magaly Jacquemettaz, la réalisation de la nouvelle laiterie d’Orsières se veut bien plus qu’un simple lieu de fabrication: «S’il permet de mieux comprendre les enjeux de la transformation du lait en fromages, il est également un véritable espace agritouristique qui rapproche les consommateurs du monde paysan.»

Vingt producteurs

Pour Benoît Tornay, président de la coopérative Laiterie d’Orsières, la nouvelle réalisation dispose de nombreux atouts: «Je rappelle que nos vingt producteurs, dont de nombreux jeunes, produisent 1,4 million de kilos de lait par année, ce qui permet de fabriquer 26 000 pièces de fromage AOP. Ils disposent désormais de locaux fonctionnels pour produire, affiner les meules et développer de nouvelles spécialités, ainsi que d’une nouvelle identité visuelle pour les commercialiser.»

 

Les tommes et les fromages AOP sont affinés dans une cave de la dernière génération. © ldd

Pour sa part, le président d’Orsières Joachim Rausis met en avant le positionnement stratégique de la nouvelle laiterie le long de l’axe du Grand-Saint-Bernard, dans un quartier artisanal appelé à devenir la nouvelle porte d’entrée de la commune: «Nous avons une forte relève au niveau de l’agriculture et nous devons lui donner de bonnes perspectives pour l’avenir.»

Un robot pour soigner les fromages

D’un volume total de 7500 m³, la nouvelle laiterie comprend, sur trois niveaux, divers espaces dévolus à la production et à l’accueil. On citera le local de réception du lait et laboratoire, le local de fabrication, une salle de salage, un cave d’affinage climatisée d’une capacité de 20 000 places avec un robot de la dernière génération pour le soin des fromages, une cave à fromages à rebibes, un magasin de vente, un espace bar où il est possible de déguster une raclette à toute heure, entre 6 et 22 heures, et une salle Espace Terroir pouvant accueillir jusqu’à 150 personnes.

 

La cave climatisée a une capacité de 20 000 pièces. © ldd

Réalisation phare du projet de développement régional (PDR) du Grand Entremont, la nouvelle laiterie a coûté 6,5 millions de francs, dont 3 millions financés par des subventions accordées dans le cadre du PDR.

A lire aussi: Trois projets pour mieux valoriser les fromages du Grand Entremont


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CinémaMartigny: un film comme un cri d’alarmeMartigny: un film comme un cri d’alarme

ExpositionFully: quand les objets parlentFully: quand les objets parlent

Fully: quand les objets parlent

Dans le cadre du projet «Destination collection», le Musée du savoir-faire alpin présente des objets inédits. A...

  23.09.2020 14:00

CulteAprès l'église, Collonges doit aussi rénover la flèche de son clocherAprès l'église, Collonges doit aussi rénover la flèche de son clocher

Remontées mécaniquesUne année «hors du commun» pour TéléovronnazUne année «hors du commun» pour Téléovronnaz

Le coin des famillesVerbier: des cours de photo avec son smartphoneVerbier: des cours de photo avec son smartphone

Top