01.03.2018, 15:00

La fermeture annoncée, pour le 31 mars, du restaurant Les Alpes est une grande perte pour Orsières

chargement
Samuel Destaing, chef et patron du restaurant Les Alpes à Orsières, en fermera définitivement les portes le 31 mars prochain.

Orsières Annoncée pour le 31 mars prochain, la fermeture du restaurant Les Alpes à Orsières, dont la renommée n'est plus à faire, est un coup dur pour la région.

Une grande perte pour la région. C’est ainsi que le président de la commune d’Orsières Joachim Rausis qualifie la fermeture annoncée, pour le 31 mars prochain, du restaurant Les Alpes: «Il ne faut pas se le cacher. C’est une très mauvaise nouvelle, autant pour Orsières que pour l’ensemble de la région. Avec Samuel Destaing à sa tête, qui est depuis huit ans le digne successeur de Jean-Maurice Joris, l’établissement permettait à Orsières de rayonner dans toute la Suisse romande, voire plus loin.» 

Vingt ans à Orsières

Le chef Samuel Destaing confirme la nouvelle annoncée ce jeudi matin par Rhône FM: «Je cesserai en effet définitivement l’exploitation du restaurant Les Alpes le samedi 31 mars. Je travaille ici depuis vingt ans et même si ce métier est passionnant, il est en même temps très prenant. J’ai ainsi décidé de rendre mon tablier et de prendre du recul.»

Arrivé comme saisonnier en Suisse en 1998, Samuel Destaing a accompli toute sa carrière aux Alpes à Orsières, au côté du chef de cuisine Jean-Maurice Joris. Il en est devenu le second et a participé aux diverses distinctions acquises par l’établissement, le restaurant Les Alpes étant devenu l’une des Grandes tables de Suisse.

En 2010, une première page se tourne après la retraite de Jean-Maurice Joris. Samuel Destaing devient le chef des Alpes et continue de faire honneur à la gastronomie. Il obtient ainsi un 17e point au Gault&Millau en 2013 et une étoile au guide Michelin en 2014. Quatre ans plus tard, une seconde page est en passe de se tourner…

>>A lire aussi: Michelin: Damien Germanier et Samuel Destaing étoilés

Redonner un souffle au vieux bourg

Cette fermeture annoncée est un coup dur pour Orsières, plus précisément pour sa place Centrale qui a déjà vu le départ, il y a moins de deux ans, des cabinets de trois médecins qui ont rejoint la Maison de la santé à Sembrancher.

Si Joachim Rausis espère que l’établissement rouvrira le plus rapidement possible, tout en soulignant qu’il s’agit d’une affaire privée, il reconnaît que la situation inquiète les autorités communales: «Nous sommes conscients que nous devons redonner un nouveau souffle au vieux bourg d’Orsières et travailler pour lui redonner une plus grande attractivité.»

>>A lire aussi: "Une récompense pour toute l'équipe" 


Top