02.03.2017, 16:30

La faillite de l'entreprise GPi SA à Martigny fait réagir les Syndicats Chrétiens du Valais (SCIV)

chargement
Suite à la faillite de l’entreprise GPi SA, anciennement René Grand & Fils SA, les Syndicats Chrétiens du Valais (SCIV), représentés ici par les secrétaires de la région Martigny, dont le responsable François Thurre (à gauche), exigent l’introduction de mesures urgentes

Faillite à Martigny Suite à la faillite de l'entreprise GPi SA, anciennement Entreprise René Grand & Fils SA, les SCIV montent au front et exigent l'introduction de mesures urgentes.

La recrudescence des faillites dans la région de Martigny, au premier rang desquelles figurent celles de GPi SA, anciennement Entreprise René Grand & Fils SA, et de Josias Rywalski SA, a poussé les Syndicats chrétiens du Valais (SCIV) à sortir de leur réserve habituelle.

Pour François Thurre, secrétaire régional des SCIV et responsable du bureau de Martigny, il convient d'agir afin d'éviter que ces faillites, dont les victimes sont les travailleurs, les caisses sociales et finalement toute la collectivité, ne se reproduisent à l'avenir.

Tout en se posant des questions sur la faillite de GPi SA, les SCIV exigent ainsi l'introduction de mesures urgentes, notamment un durcissement de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et faillite et le passage sans délai de la durée de prescription des créances en matière de droit du travail de cinq à dix ans.

Lire l'article complet dans nos éditions papier et numériques du vendredi 3 mars


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SOCIETEJosias Rywalski SA en faillite à Martigny: des millions en jeuJosias Rywalski SA en faillite à Martigny: des millions en jeu

Top