Fully: à 64 ans, elle sauve un locataire des flammes

chargement

COURAGEUSE Une sexagénaire n'a pas hésité à grimper lundi matin sur le balcon de l'appartement en flammes à Fully pour évacuer un homme et son chien. Avec l'appui au final des pompiers.

  31.07.2018, 12:42
Marie-Christiane Bender et Alain Léger devant le logement où ils sont intervenus lundi avec une échelle.

«J’ai entendu une femme crier dans la rue: «Aidez-moi, ne laissez pas griller mon mari!» Son homme était bloqué sur le balcon de l’appartement en flammes lundi matin au centre de Fully. J’ai traversé la rue avec une échelle métallique et j’ai grimpé.» Ce témoignage, c’est celui de Marie-Christiane Bender, une femme qui n’a pas hésité à se lancer dans la fournaise malgré ses 64 ans. «Je connais bien ce bâtiment dont j’ai assuré la conciergerie. Et surtout, je suis sportive et il n’était pas question de rester les bras croisés comme la plupart des témoins de la scène.»

«Il faut sauver ta vie!»

C’est ainsi que cette Suissesse d’origine mauricienne a commencé par sauter depuis un escalier tournant sur la terrasse du 1er étage, avant de dresser son échelle jusqu’au logement en flammes, situé un étage plus haut. En quelques secondes, elle rejoint le locataire. «Il avait les yeux rougis par la fumée et la chaleur, mais refusait de fuir, car son chien était dans l’appartement.»

A lire aussi: Fully: l'important incendie qui a fait rage à la rue de la Poste est maîtrisé

Alain Léger, président du journal de Fully, grimpe à son tour sur l’échelle et tente de raisonner le locataire en détresse. En vain. «Je lui ai dit: «Laisse le chien, il faut sauver ta vie!» Mais l’homme a eu la réaction inverse, repartant dans le logement à la recherche de l’animal. 

Dans l’appartement en flammes!

Ni une, ni deux, Marie-Christiane Bender le suit. «J’ai retenu ma respiration et me suis accroupie pour entrer. Je lui ai juste dit de sortir pour que le chien le suive. Il m’a écouté.» Alain Léger tente alors d’évacuer le canidé. Mais il s’agit d’un imposant Husky et l’échelle s'avère instable. C’est le chef d’intervention des pompiers, le 1er lieutenant Ludovic Mayor, qui y parviendra, non sans mal.

Finalement, tout le monde est sain et sauf. «Peu après, le chien est revenu vers nous et nous léchait le visage, comme pour nous remercier», raconte Alain Léger. Marie-Christiane prendra encore le temps d’aller chercher une écuelle pleine d’eau pour l’animal. «Ce qu’a fait cette femme est exceptionnel. Nous la remercions», renchérit Ludovic Mayor. 

Quant au locataire, il a pu quitter l'hôpital lundi déjà après un contrôle, tout comme les deux autres personnes incommodées par la fumée lors de l'incendie.

Galerie marchande opérationnelle

Cet incendie a eu lieu dans le complexe de Charnot comprenant, outre des appartements, un centre médical, un cabinet de physiothérapie et un institut de beauté, une galerie marchande avec de nombreux commerces au rez-de-chaussée.

L’incontournable tea-room, le kiosque, la pharmacie et leurs voisins n’ont pas été touchés par les flammes, la fumée ou même l’eau. Mardi matin, les commerçants accueillaient la clientèle comme d’habitude. «Nous avons rapidement fermé les portes de la galerie marchande lorsqu’un peu de fumée a fait son apparition, mais nous n’avons pas enregistré de dégâts», indique le patron du kiosque, Bruno Cergneux. «Nous avons tout de même perdu une journée de travail», estime Giuseppe Morganella, le cordonnier.

Dans les étages, seul l’institut de beauté, situé dans la même aile que l’appartement ravagé par le feu, semble avoir souffert de l’incendie.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

INTERVIEW«Ne pas faire la Foire en 2021 l’aurait mise en danger» L’interview de Vincent Claivaz, président du comité d’organisation«Ne pas faire la Foire en 2021 l’aurait mise en danger» L’interview de Vincent Claivaz, président du comité d’organisation

ChallengeJonas a avalé 1000 kilomètres à la force des bras entre Martigny et BarceloneJonas a avalé 1000 kilomètres à la force des bras entre Martigny et Barcelone

AltercationBagnes: enquête sur une altercation à caractère racisteBagnes: enquête sur une altercation à caractère raciste

Les gens d’iciFully: Isabelle Ançay, la vigneronne qui regarde vers la luneFully: Isabelle Ançay, la vigneronne qui regarde vers la lune

Le Châble: une fromagerie mobile aménagée dans des conteneurs maritimesLe Châble: une fromagerie mobile aménagée dans des conteneurs maritimes

Top