13.01.2018, 16:55

Route de la Forclaz : l'éboulement atteint 5 000 m3 maintenant

chargement
1/4  

 13.01.2018, 16:55 Route de la Forclaz : l'éboulement atteint 5 000 m3 maintenant

Glissement de terrain De petites coulées continuent sur l'énorme éboulement qui a eu lieu ce matin vers 6 heures sur la route de la Forclaz qui est depuis fermée. La masse atteint maintenant 5000 m3. La course du Trophée de Tête de Balme a été annulée.

L'éboulement rocheux s'est produit 200 mètres après le passage du Col de la Forclaz en direction de Trient, "au lieu-dit "Ban du Fort" continue. "De petites coulées font augmenter la masse qui atteint maintenant 5000 m3", nous a indiqué Stéphane Vouardoux, porte-parole de la police cantonale. La route du col est coupée sur une longueur d'environ 50 mètres.

Une reconnaissance par hélicoptère a eu lieu. L'analyse du spectomètre de masse n'a rien révélé qui puisse laisser envisager qu'un véhicule ou qu'une personne aient été ensevelis.

"Cet éboulement n'aurait causé que des dégâts matériels. Toutes les personnes ayant un rapport avec le Trophée de la Tête de Balme, coureurs ou bénévoles, ont été déclarées présentes", souligne encore Stéphane Vouardoux.

 

La ligne TMR du Mont-Blanc Expresse, seule liaison entre Martigny et la France

 

Quelques blocs de pierre ont même dévalé jusqu'à proximité du village de Trient. Actuellement tout danger de chutes de pierres sur l'éboulement n'est pas encore écarté. Par mesure de précaution, trois habitations, soit une dizaine de personnes, situées dans le prolongement de l'éboulement ont été évacuées par les autorités locales. L'accès au Bisse de Trient a également été interdit. 

 

D'importants travaux de sécurisation et de déblaiement seront nécessaires pour libérer cet axe routier qui restera fermé durant plusieurs jours et jusqu'à nouvel ordre. Seule la ligne ferroviaire TMR du Mont-Blanc Express permet la liaison entre Martigny et la France. 

 

Hotline

Les autorités locales ont activé une hotline au 079 418 08 31 pour tous renseignements utiles.

 

Une situation qui n'a rien d'anormale en janvier

Sur place, le géologue cantonal, Raphaël Mayoraz, annonce un éboulement de 3 500 m3. "C'est une grosse coulée. En volume, ça représente trois villas." Selon lui, la situation n'a rien d'anormale.

"Comme chaque mois de janvier, nous sommes dans un cycle de gel la nuit, dégel en journée qui fait travailler la roche, ce qui provoque des éboulements. Suite aux dernières intempéries, il y a un peu plus d'éboulements cette année que l'an passé où nous avions eu 6 semaines de beau temps."

 

Déception des organisateurs du Trophée de la Tête de Balme

Le Trophée de la Tête de Balme a été annulé. Christian Goumand, président du comité d'organisation du Trophée de la Tête de Balme est bien évidemment déçu. "Cette année, nous avions des conditions de neige exceptionnelles. Une déception atténuée par le fait que pour le moment, il n'y aurait pas de victime. "Tous les bénévoles déjà en place sur le lieu ont répondu présents, c'est un vrai soulagement". Une centaine de personnes étaient inscrites pour faire du bénévolat et permettre le bon déroulement de cette épreuve populaire.

Le comité de la course se réunira cet après-midi pour étudier les suites de cette annulation. "Plus de 400 coureurs étaient inscrits. Nous avons une assurance RC pour les accidents humains, nous devons voir si elle couvre une annulation liée à une cause naturelle."

Dans le cas contraire, un remboursement partiel est envisagé. "C'est généralement ce qui se passe lorsque les conditions météo obligent à annuler une compétition."

 
Moyens engagés : Police cantonale, police municipale, géologue cantonal sur place, Air- Glaciers
 


Top