29.05.2020, 05:30

Dorénaz: la bourgeoisie réclame 40 000 francs à un ex-municipal

Premium
chargement
Les matériaux ont été prélevés dans ce secteur situé en bordure du Rhône, au départ de la route menant à Fully.

POLÉMIQUE Patron d’une entreprise en litige avec la bourgeoisie locale, un municipal de Dorénaz a démissionné, officiellement pour raison de santé.

La bourgeoisie de Dorénaz réclame plus de 40 000 francs à l’entreprise de terrassement du municipal Christian Roduit. La collectivité a découvert que des matériaux avaient été enlevés d’une place de dépôt et de traitement de matériaux recyclables propriété de la collectivité. L’entreprise montrée du doigt a bien le droit d’y entreposer et de recycler des matériaux, mais pas d’en prélever. L’élu, qui parle de vengeance politique, a démissionné en début d’année, après avoir présenté un certificat médical.

Le conseiller Roduit ne siégeait plus depuis fin septembre 2019 et...

À lire aussi...

PRESSION POPULAIREDorénaz: l’antenne 5G déménageDorénaz: l’antenne 5G déménage

TERRITOIREHistorique, Dorénaz dit oui à son nouveau plan de zonesHistorique, Dorénaz dit oui à son nouveau plan de zones

Top