27.11.2019, 12:00

Deux ans pour l’agresseur d’un policier à Charrat

chargement
Le policier avait voulu contrôler l'accusé qui se trouvait sur la place des Chênes à Charrat. Un contrôle qui avait mal tourné en été 2017.

PEINE CONFIRMÉE L’homme qui avait tenté de frapper un policier avec un lourd caillou à Charrat en 2017 a vu sa peine de prison confirmée.

L’homme blessé par balle par un policier qu’il allait frapper avec un gros caillou lors d’un contrôle d’identité en 2017 à Charrat fera bel et bien deux ans de prison ferme, notamment pour tentatives de lésions corporelles graves et lésions corporelles simples.

Le Tribunal cantonal a confirmé dans les grandes lignes le verdict prononcé en avril dernier par une cour martigneraine. Ce Portugais devra aussi être soigné en institution et sera expulsé de Suisse pendant cinq après avoir purgé sa peine.

Seule l’amende a été réduite par la cour cantonale de 3000 à 500 francs pour tenir compte de l’abandon partiel de chefs d’accusation secondaires.

Le policier tire pour se défendre

Lors du premier procès, le condamné avait admis avoir voulu frapper le policier à la tête avec un galet du Rhône pesant près de 1,7 kg. L’homme, fortement aviné et connu pour être violent, venait de se présenter au domicile de son ex-compagne alors qu’il avait interdiction de s’approcher de cette femme.

Le policier avait alors fait usage de son arme à feu, blessant son agresseur à une jambe. Le TC a confirmé qu’il a agi en état de légitime défense.

A lire aussi: La prison et l’expulsion pour l’agresseur d’un policier à Charrat


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

JUSTICEProcès à Martigny: le policier avait tiré sur son agresseurProcès à Martigny: le policier avait tiré sur son agresseur

Top