Deux à trois semaines de retard pour l'abricot valaisan

chargement

Martigny Le prince du verger valaisan a deux à trois semaines de retard par rapport à l'an dernier. Les premières cueillettes sont confidentielles. Il faudra faire preuve d'un peu de patience pour le trouver sur les étals de la grande distribution.

Par C.M.
  27.06.2013, 13:30
Bernard Lucciarini, producteur d'abricots, se réjouit de la qualité de la récolte de cette année.

Pour acheter et consommer des abricots valaisans, il faudra faire preuve d’un peu de patience. «La cueillette est en retard de deux à trois semaines par rapport à l’année passée», résume Ephrem Pannatier, directeur de l’Interprofession des fruits et légumes du Valais (IFELV). Situation confirmée par le producteur martignerain  Bernard Lucciarini, rencontré ce jeudi matin sur le domaine du Courvieux, où il exploite une quinzaine de variétés: «En 2012, j’ai commencé à récolter durant la première semaine de juin. Cette année, j’ai ramassé mes premiers wondercot et early blush lundi dernier seulement. Autant dire qu’à ce jour, la cueillette est plus symbolique qu’autre chose. Les basses températures font que la maturation des fruits évolue lentement. »  Pour Bernard Lucciarini, la cueillette va véritablement démarrer aux alentours du 10 juillet: «A partir de cette date, le verger sera en plein rendement. C’est durant cette période que les abricots valaisans seront en vente dans la grande distribution.»

La qualité sera au rendez-vous, Bernard Lucciarini en a la certitude: «La saison n’a pas été trop mauvaise pour l’abricot. Le fruit est sain et présente un beau calibre. Les variétés précoces que sont le wondercot et l’early blush sont dotées de remarquables qualités gustatives. Les perspectives sont encourageantes pour les viennent-ensuite.»

A noter que sur les 694 hectares dédiés à la culture de l’abricot dans notre pays, 666 hectares (96%) sont recensés dans le canton du Valais. En 2012, la consommation nationale d’abricots s’est élevée à 16 187 tonnes. Avec une production de 8350 tonnes, la part valaisanne a représenté un peu plus de la moitié de ce volume. Les abricots importés de France ont représenté un pourcentage proche de 50% devant ceux en provenance d’Espagne (32%) et d’Italie (18%).


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ExpositionMartigny: bienvenue à Patois-Land, le pays des mots retrouvés!Martigny: bienvenue à Patois-Land, le pays des mots retrouvés!

Bienvenue à Patois-Land!

La nouvelle exposition de la Médiathèque Valais-Martigny plonge les visiteuses et visiteurs dans l'univers fantomatique...

  04.03.2021 19:00
Premium
  Nendaz

Savoir-faireNos artisans ont du talent: Romain Lugon, le garnisseur qui donne une nouvelle peau aux véhiculesNos artisans ont du talent: Romain Lugon, le garnisseur qui donne une nouvelle peau aux véhicules

Dangers naturelsLeytron: une digue pour se protéger des chutes de pierres de l’ArdèveLeytron: une digue pour se protéger des chutes de pierres de l’Ardève

ArnaquePrêts Covid: les premiers escrocs condamnés en ValaisPrêts Covid: les premiers escrocs condamnés en Valais

ExpositionLe Manoir met le «Focus» sur les artistes de MartignyLe Manoir met le «Focus» sur les artistes de Martigny

Top